mercredi 8 juin 2016

Madame FILOU

Elle vient chez nous pour épiler et teindre ses sourcils. 

Elle a vite compris qu'on aimait le travail bien fait et qu'on n'hésitait pas à recommencer quand le client n'est pas satisfait.. Elle a vite compris comment profiter d'une prestation à moindre prix, voire même gratuite.

Je n'ai pas mis longtemps à démasquer le manège mais j'ai quand même plongé deux fois, il n'y en aura pas de troisième, je suis gentille et compréhensive, je veux une satisfaction totale de la part de la clientèle  mais  il arrive un moment ou il faut cesser de me prendre pour une bécasse.

Tout commence il y a plusieurs mois. Quand elle ressort elle n'est pas satisfaite et je suis assez d'accord avec elle, je trouve la couleur des sourcils trop foncée par rapport à ses cheveux et l'effet naturel escompté n'est pas au rendez-vous.

J'en parle avec l'esthéticienne qui me dit qu'elle ne comprend pas,  c'est la couleur qu'elle fait habituellement et elle n'a jamais rien trouvé à redire jusqu'à présent.  Je lui explique qu'on devrait peut-être trouver une teinte plus adaptée. Comme j'aime le travail bien fait et que je veux que le client soit satisfait, je lui propose la gratuité sur sa prochaine teinture. 

Madame Filou revient trois semaines plus tard, on lui fait sa prestation gratuitement comme prévu et on utilise une couleur plus claire.  Elle sort satisfaite, surtout qu'en plus elle n'a rien payé !! 

Une bonne semaine s'écoule et voilà que Madame Filou pousse la porte pour venir se plaindre, les sourcils n'ont pas assez été épilés à son goût. "On a fait comme d'habitude" me dit l'esthéticienne stupéfaite. Comme on a personne à ce moment là, on la fait monter en cabine et on lui enlève la repousse, je dis bien la repousse, donc rien à voir avec la prestation précédente qui aurait été mal faite. 

Madame Filou s'inquiète de savoir si elle va payer la prestation, on lui dit que non pour cette fois, elle a passé à peine 5 minutes en cabine pour trois poils qui se battent en duel.

Un mois plus tard elle reprend rendez-vous. J'ai préalablement acheté la teinte qui s'accorde avec ses cheveux, on ne peut pas trouver mieux. Elle sort de la cabine, se regarde dans le miroir et me fait comprendre que ça ne va pas.  Je lui réponds que c'est parfait, la teinte lui va à merveille, on ne devine même pas que c'est une couleur, c'est comme si c'était sa teinte naturelle. Je lui explique, je lui prouve par A + B et elle finit par convenir que oui finalement ce n'est pas trop mal.

Bon, là il faut payer la prestation, elle trouve que ça a augmenté, -ce qui est faux mais vu qu'elle n'a pas payé la prestation précédente, elle ne se souvient certainement plus du prix-.

Je la vois revenir en fin d'après-midi avec un sourire narquois, elle  me dit "regardez, il y a là un poil qui n'est pas coloré". Je ne le vois pas, je lui dis montrez-moi je ne vois rien,  en se regardant dans le miroir elle ne le voit pas non plus mais me dit si si promis, je l'ai vu avec mon miroir grossissant, y a un poil qui a été oublié.

Je suis à deux doigts de perdre mes nerfs,  je la fais monter en cabine, je sors la lampe loupe pour mieux voir et comprend bien vite pourquoi la couleur n'a pas adhéré. C'est un poil complètement mort. Je lui explique, elle ne semble pas bien convaincue, Je crois qu'elle tente d'encore une fois d'obtenir un petit quelque chose pour la fois suivante mais je ne me laisse pas berner. Je sais que le travail a été bien fait et je trouve un peu vicelard de venir quémander un truc qui ne se voit pas à l'oeil nu, j'ai envie de lui dire que son poil mort personne ne le voit,  qu'on ne le détecte qu'à la loupe, il me semble que peu de gens se promènent en regardant les autres à la loupe. Je ne lui demande rien,  je prends la pince à épiler et j'enlève le gêneur.

Madame Filou sort de mauvais poil, il n'y aura pas de remise pour la prochaine fois c'est raté. 

Depuis on ne l'a pas revue, elle passe devant l'institut, traîne, regarde la vitrine et attend que je sorte pour lui demander si tout va bien et pourquoi elle ne revient pas. Elle se dit que je vais peut-être lui proposer quelque chose pour son retour mais c'est hors de question.

Je ne sais pas dans quel institut elle sévit du coup, mais je souhaite bien du courage à celle qui s'occupera d'elle !! 

18 commentaires:

  1. incroyable se déplacer pour un poil de sourcil ? on croit rêver !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui incroyable, mais elle cherche tellement les réductions qu'elle est prête à tout.

      Supprimer
  2. Ah les histoires de clients. Il y en a qui en profitent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a de quoi écrire un bouquin, on entend et voit des choses invraisemblables, par moment on se dit que ce n'est pas possible, ce n'est pas réel, mais si !!

      Supprimer
  3. Dans la première librairie, celle où j'ai appris le métier, à l'époque on faisait encore des photocopies, j'avais un client qui n'était jamais content mais il prenait quand même les photocopies sans payer, un jour, j'ai déchiré devant lui, je ne sais pas si il est revenu, me souviens plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bein voilà, c'est tout à fait le style de Madame Filou, pas content mais ils profitent quand même !

      Supprimer
  4. Ça me rappelle un client de photocopies d'Heure-Bleue !
    Jamais bien, trop claires, trop foncées, pas bien cadrées.
    A la cinquième il daignait trouver assez bien.
    Il ramassait toutes les pas assez bien et la dernière, ne payait que la dernière et partait.
    Un jour pas comme les autres elle a déchiré toutes les photocopies en disant "si elles sont pas assez bien pour être payées, elles sont assez bonnes pour la poubelle !"
    Et moi je me rappelle qu'il est revenu et a toujours payé sans discuter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a eu raison de tout déchirer. Si la cliente revient, je mettrai les choses au point avant pour éviter encore une fois qu'elle nous embrouille avec des choses qui n'existent pas.

      Supprimer
  5. Quelle patiente il faut pour supporter ce genre de personne!!! A mon âge, elle aurait été virée!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me surprends moi même parfois avec cette patience que je ne me connaissais pas.

      Supprimer
  6. Fallait lui donner un feutre ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne idée pour la prochaine fois !

      Supprimer
  7. mais quel culot !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui et il y a pire, je crois que je pourrai écrire un livre, on voit de tout et parfois on se pince pour se demander si on ne rêve pas.

      Supprimer
  8. Il y a des vicelards quand même mdr
    faut oser
    mais qui ne tente rien , n'a rien comme on dit Tu n'as rien perdu avec ce genre de bonne femme
    Gros bisous
    Le Lion

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui faut oser, j'ai encore plein d'autres exemples et parfois tu te demandes si tu ne rêves pas tellement c'est gonflé.

      Supprimer

Caquetages