mercredi 1 juin 2016

LES AILES DU DESESPOIR

L'histoire commence au Maroc où David vit avec ses parents. Il n'a que onze ans quand il la voit pour la première fois, elle a 6 ans de moins, presque un bébé encore, elle est superbe et ne le laisse pas indifférent, il ne sait pratiquement rien d'elle, sauf qu'elle se prénomme Alia.

Le temps passe, la famille de David quitte le Maroc pour s'installer à Paris. David est brillant, promis à un bel avenir professionnel, il est fiancé à Myriam, fille issue d'une famille de la haute bourgeoisie parisienne.

Le chemin semble tout tracé mais le destin s'en mêle à nouveau et c'est lors d'un dîner que David revoit Alia qui fait ses études à Paris.

David est amoureux, Alia semble réceptive, dès lors il va tout mettre en oeuvre pour qu'ils puissent vivre leur rêve. Mais David est juif, Alia musulmane, leur projet de vie commune s'annonce compliqué, heureusement l'amour est plus fort que tout et ne connait pas de barrières.  Après une attente interminable et beaucoup de patience, c'est à New york que les amoureux se retrouvent pour enfin conjuguer le bonheur à deux.

L'histoire s'annonce belle, ils ont décroché de bons boulots,  un appartement sympathique, des sorties entre amis, même si les familles respectives ne sont pas convaincues, ils vivent leur amour tranquillement et loin des tourments. David et Alia s'unissent un beau jour de 1999.

Quand l'avion de l'american airline percute la tour nord du world trade center, le 11 septembre 2001, Alia est à l'intérieur, elle appelle David pour le prévenir, elle tente de s'échapper mais n'y arrivera pas. Elle lui dit Adieu par téléphone.

La vie de David bascule, il ne peut vivre sans Alia. C'est alors qu'un avocat parisien lui transmet une lettre laissée par Alia à n'ouvrir que si jamais elle décède. Cette lettre cache un lourd et affreux secret dont Alia n'a jamais parlé.

Cette révélation va transformer David, il ne rêve plus que de vengeance, il est prêt à tout et va plonger au sein de réseaux terroristes radicaux, quitte à se perdre lui même. 

La plongée est terrifiante, David est méconnaissable, on ne sait pas bien ou tout ça va mener.....on plonge avec lui, on a peur avec lui, on a envie de le secouer, de lui dire stop, tu vas trop loin, ressaisis toi, il est encore temps.... mais David s'enfonce un peu plus chaque jour jusqu'au moment ou il devra passer à l'action....... reste t'il une lueur d'espoir ? existe t'il une petite étoile qui brille encore quelque part et qui pourra le guider ? 

Je ne peux en dire plus, ça serait tout vous révéler et ça serait bien dommage.

j'ai lu ce livre en peu de jours parce qu'il m'a passionnée et quand je rentre vraiment dans un livre j'ai du mal à le lâcher. On peut tout faire par amour, le meilleur comme le pire et ce livre le montre bien. Il décrit parfaitement comment la souffrance peut parfois tout faire basculer et comme il est difficile de ne pas penser à la vengeance.  On se demande comment David, si brillant, si intelligent peut tout à coup se laisser entraîner dans cette spirale de violence jusqu'à ne plus savoir qui il est vraiment.

Ce livre est sorti en janvier 2016 aux éditions Albin Michel, je ne connaissais pas l'auteure Roselyne Durand-Ruel. Elles est historienne de formation et a déjà écrit un roman qui s'intitule l'héritier. J'ai trouvé le livre bien écrit, bien construit. 

J'ai lu de mauvaises critiques sur certains blogs, à chacun son ressenti avec son vécu, un livre c'est comme les goûts et les couleurs, ça ne peut pas plaire à tout le monde. J'ai aimé ce livre, j'ai aimé David et Alia, je vous le recommande. 

3 commentaires:

  1. Si je n'avais pas une pile qui refuse de diminuer, je me laisserais tenter.

    RépondreSupprimer
  2. Une belle histoire tragique O combien tragique et réaliste pour évoquer ce maudit 11 septembre sous un autre angle. merci pour le conseil, Ysa .

    RépondreSupprimer

Caquetages