jeudi 21 avril 2016

Demain Pessah

Demain c'est la fête de Pessah qui commence, ça fera ma septième depuis notre retour en France, je ne pensais pas qu'il y en aurait autant et j'ai bien peur qu'il n'y en ait encore d'autres, même si on commence à parler un peu plus de retour qu'avant. 

Il y a un nouveau paramètre à prendre en compte, c'est ma petite fille qui a fêté ses 2 ans et même si je ne la vois pas beaucoup je sais qu'en 2 h 30 de temps je peux être à côté d'elle et j'ai vraiment besoin de la voir grandir et de jouer mon rôle de mamie. 

Autant avouer que je suis perdue, une énorme envie de retourner là bas parce que ça me semble vital et que ce pays me manque trop et de l'autre côté je ne veux pas laisser les enfants, peut-être parce que je vieillis et que je ne pense pas faire de vieux os. J'ai donc envie de profiter d'eux un maximum, on ne peut pas m'en vouloir là dessus.

J'ai décidé de ne plus me poser de questions, d'essayer de ne plus y penser mais ça me taraude continuellement et c'est vraiment chiant !! 

En attendant je suis dans les préparations de Pessah, rien à voir forcément avec ce que je faisais en Israël. Le ménage est plus succinct. J'ai pris 3 jours de congés pour nettoyer l'essentiel et demain pour cuisiner un peu, surtout du sucré.

Le binôme est allé en Belgique chercher les courses, c'est cher, ils abusent, après ils se plaignent que beaucoup de juifs ne mangent plus casher et ne font plus les fêtes. En Belgique ça reste néanmoins moins cher qu'en France et notre boucher à Anvers a des prix tout à fait corrects, il est très commerçant et adorable. Par contre, à la makolete, un paquet de simples biscuits à plus de 8 €uros faut quand même pas exagérer et je n'ose même pas te parler des prix des gâteaux chez les pâtissiers renommés. Les prix sont triplés, voire plus, je trouve ça honteux !! 

Le seder de demain soir n'aura pas la saveur des seder d'antan, on est seuls, on écoutera le binôme nous réciter la hagada, on fera les mêmes gestes et on se dira que peut-être l'année prochaine à Jérusalem, tout en sachant que ça ne se produira pas.

Allez, inutile de s'apitoyer, Pessah c'est une fête, c'est la liberté du peuple hébreu enfin retrouvée, une liberté durement acquise, on va fêter ça, je m'en vais fouiner sur le net pour trouver de bonnes recettes !!

Hag Pessah Sameah !

12 commentaires:

  1. donc pratique les juifs et leurs fêtes pour faire du bénef !!!!!!!!
    On est souvent écartelé entre un lieu et ses enfants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OUI Franchement ils abusent avec leurs prix qui grimpent au moment des fêtes.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci, finalement j'aime bien cette fête de Pessah !

      Supprimer
  3. bonnes fêtes !!! t'as vu pour le 14 juillet, on n'est pas arnaqué parce qu'on ne mange rien de spécial !!! lol !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lol, mais j'aime mieux commémorer la sortie d'Egypte, l'histoire est si belle (et dure à la fois parce qu'ils ont quand même erré durant 40 ans) même si le 14 juillet représente aussi une liberté....

      Supprimer
  4. H'ag Pessah sameah Ysa.
    Tu sais acheter pas casher en Israël, ça coûte la peau des fesses, ici c'est le contraire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas, j'ai toujours acheté du casher en Israël, mais c'est vrai que lorsqu'on voulait du fromage Français, ça douillait, et puis c'est dommage parce que les fromages Israéliens sont trop bons !!

      Supprimer
  5. Bon, les matsot, ça vaut pas les croissants...
    Il y a des jours, comme ça où l'athéisme a du bon... ;-)

    'hag sameah' quand même Ysa.
    Tu nous diras pourquoi "cette nuit est différente de toutes les autres nuits" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, ça ne vaut pas les croissants, mais avec un peu de beurre salé et une bonne confiture c'est pas dégueu !!

      Supprimer
  6. oui tu nous diras pourquoi....

    RépondreSupprimer
  7. Mais parce que c'est le premier pas vers la liberté !!

    RépondreSupprimer

Caquetages