jeudi 20 août 2015

SUD.... SUD-EST

Quand on a adoré le premier livre d'un auteur, on redoute toujours un peu de lire le second, la peur de ne pas accrocher comme au premier, d'être un peu déçu même si on a une totale confiance en l'écrivain.... 

Je dois avouer que le prologue m'a quelque peu déstabilisée mais pas pour longtemps, dès les premières pages du chapitre 1 j'ai tout de suite trouvé mes repères et j'ai compris que Joëlle nous embarquait dans une sacrée embrouille qui serait pleine d'intrigues et de rebondissements innatendus.

L'histoire tourne autour de 4 personnages qui n'ont rien en commun à part peut-être des névroses obsessionnelles qui datent de l'enfance. 

Elisabeth, une écrivaine qui semble tout droit sortie d'un film d'Hitchcock, Philippe, un psychiatre de bonne renommée mais quelque peu arrogant,  Sabine, une mamie qui n'a plus toute sa tête et un gros bourru laissé en liberté malgré son lourd profil psychologique qui répond au singulier nom d'Isidore.

Rien ne pourrait rapprocher ces 4 personnages et pourtant....

Ils vont se retrouver embarqués malgré eux sur une route du Sud et cette épopée réservera bien des surprises et beaucoup de suspens. Elle permettra de découvrir le fond obscur de chaque personnage, de les rapprocher, -eux que tout sépare-, de s'y attacher un peu plus et peut-être d'apaiser leurs tourments et de trouver un sens à leur vie.

Joëlle a  un petit quelque chose d'Hitchcockien, Alfred se montrait souvent dans les premières scènes de ses films,  dans les livres de Jo, on retrouve toujours un peu d'elle dans le caractère de l'héroïne ce qui fait qu'on s'attache tout de suite même si parfois le personnage peut avoir des côtés déplaisants.

Comparaisons, emphases, hyperboles etc....  Joëlle multiplie les figures de style tout au long du livre et elle fait ça avec une telle aisance qu'on est parfois scotchés. 

Le livre est bien construit, elle passe d'un personnage à un autre sans jamais se perdre ni nous perdre. Les paysages et les lieux sont tellement bien décrits qu'on a l'impression d'être avec les 4 larrons sur cette route chaotique qui mène là ou Jo veut nous mener... sauf qu'on ne comprend pas tout de suite.... c'est ce qui fait tout le suspens... on croit être sur la bonne route et on se rend compte qu'on est complètement à côté.

J'ai vraiment aimé ce livre, peut-être encore plus que le premier. Je voulais le finir rapidement parce que j'avais hâte de connaître la suite mais arrivée à la fin, je ne voulais plus qu'il se termine.... trois jours après je suis toujours un peu avec Philippe Mancini, Elisabeth Dhoms, Isidore et Sabine.... c'est ce qui fait qu'un livre nous marque et qu'on l'apprécie... malgré la dernière page terminée, on est encore dedans....


"Seul on erre sans but
Quand on est deux on va toujours quelque part"


Ce sont les premiers mots du livre, je vous invite à le lire, vous ne serez pas déçus.

12 commentaires:

  1. Quelle juste et belle analyse de ce roman, Ysa ! Je suis touchée et bouleversée. J'ai parfois l'impression que les lecteurs voient dans mes livres encore plus que ce que j'ai voulu y mettre. Tu es là d'une clairvoyance qui me laisse béate. Je t'embrasse. Merci infiniment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vraiment adoré ce livre et je l'ai décrit tel que je l'ai reçu...

      Supprimer
  2. quelle analyse !! super bien vu ! une critique digne du livre dont elle parle !! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu l'as lu Mae ? Il est chouette, je le trouve encore mieux que le premier que j'avais déjà beaucoup apprécié.

      Supprimer
  3. "Seul on erre sans but
    Quand on est deux on va toujours quelque part""

    On sait pas où et souvent dans le mur... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quand même plus sympa d'aller dans le mur en duo plutôt qu'en solitaire...

      Supprimer
    2. Surtout si tu réussis à pousser l'autre entre le mur et toi... ;-)
      Et puis, si on se tape le mur à deux, on peut toujours engueuler l'autre en lui disant "c'est ta faute !"

      Supprimer
    3. C'est tout à fait ça, j'adore en plus mettre la faute sur le dos du binôme... puis en général je ne suis pas dans le faux, c'est souvent de sa faute *$!!

      Supprimer
  4. Je ne connais pas du tout la dame en question et j'ai les livres reçus pour mon anniversaire à lire, je viens de finir un Donna Leon, je les lis tous à cause de Venise...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trois livres en attente, des livres achetés la semaine dernière sur une brocante, mais j'ai du mal à m'y mettre, c'est toujours comme ça quand je lis un bouquin qui me plait vraiment....

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Franchement il est sympa et j'aime lire les livres de personnes que je connais, même si ce n'est qu'en virtuel. Joëlle c'est quelqu'un de vrai, très directe, ça peut parfois heurter mais au moins avec elle on sait où on va, elle est cash.... dans ses livres c'est pareil !!

      Supprimer

Caquetages