jeudi 27 août 2015

SMILE


Il y a 2 jours je suis allée chercher le pain, c'était une jeune fille qui servait, elle avait une gueule de con, un physique ingrat et bonjour, merci, au revoir elle ne connaissait pas. Le summum a été atteint quand j'ai osé lui demander une baguette pas trop cuite, alors là je te raconte même pas, je l'ai entendue souffler et si elle avait pu me dire que je la faisais chier, elle ne se serait pas gênée.


J'avais juste envie de lui enrouler la baguette autour du cou,  de lui enfermer la tête dans un grand sac de farine et de lui dire "rentre chez toi". 

Voilà un cas typique qui m'énerve au plus haut point parce que quand tu fais du commerce il faut avoir le minimum vital, à savoir la politesse et le sourire. Y en a qui malheureusement n'ont ni l'un, ni l'autre et qui sont cons de surcroît.... 

Si je te dis ça c'est parce qu'en ce moment j'ai l'impression qu'il y a une recrudescence de commerçants  qui font la gueule, mais aussi parce que je fais partie du cru, sauf que moi je ne tire jamais la tronche,  pas au boulot en tout cas et encore moins en présence des clients.

ALORS OUI, il y a la crise  -elle a bon dos finalement parce que dès qu'il se passe quelque chose dans ce monde, c'est à cause d'elle-.... 

OUI on a tous des problèmes, parfois on pleure sur notre chiffre d'affaires et on se demande si on va réussir à payer les charges qui ne faiblissent pas.....

OUI on a le droit d'être de mauvaise humeur parce qu'on s'est pris la tête avec un proche, un voisin, un passant, le patron ou autre....

OUI on a des problèmes personnels et personne n'a le monopole, certains semblent mieux lotis, d'autres en accumulent peut-être plus que nous.....

Mais quand on arrive sur le lieu de travail, on doit laisser les soucis dehors, et ça vaut encore plus quand on a un commerce, on doit être à 150 % pour les clients parce que ce sont eux qui nous font vivre, s'ils ne sont pas là, on peut mettre la clé sous la porte !! 

Il y a ceux qui ne semblent pas avoir compris ça et quand je les vois, j'ai juste envie de leur dire "laissez votre place, il y en a 10 qui attendent et peut-être qu'eux ils sauront sourire, c'est un minimum" ! 

Sans prétention aucune, je pense qu'on peut donner des leçons, on pourrait même être maîtres d'apprentissage  pour l'accueil des clients.... chez nous le sourire est toujours là,  on blague, on bichonne, on s'intéresse, on écoute... exit la mauvaise humeur, la morosité, même si parfois on aimerait se laisser aller..... 

Des soucis on en a comme tout le monde, ni plus, ni moins, on cumule les problèmes de travail avec les problèmes personnels mais durant nos 9 h 30 de présence à l'institut, on les occulte totalement, on les laisse à l'entrée de la boutique et on les reprend le soir en ressortant. 

Le Smile est là, on ne se force pas, c'est naturel, peut-être tout simplement parce qu'on aime ça et que lorsqu'on fait du commerce il faut aimer les gens, sinon ce n'est pas a peine, il faut faire autre chose.... 

Bon je te dis pas que de temps en temps j'ai envie d'estourbir le binôme quand il se trompe dans le planning. Il y a aussi des clientes énervantes, voir insupportables,  il faut savoir se contenir.... ce n'est pas facile, je suis du genre à me barrer en vrille rapidement.... 

Dans ces cas là je souffle un grand coup, puis au pire.... si j'estourbis quelqu'un.... promis, juré... ça sera toujours avec le sourire !! 

18 commentaires:

  1. J'ai adoré être libraire, j'ai même rencontré des amies à force de connaitre mes clientes mais il m'est arrivée t'envoyer au pelote ceux qui les jours de pluie venaient guetter le bus de ma boutique, sans même me dire bonjour, et des trucs comme ça, j'en ai de quoi écrire un roman..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui quand on a un commerce on a plein d'anecdotes, sans compter qu'en plus à l'institut les gens se lâchent en cabine... tenir une librairie ça m'aurait bien plu aussi.....

      Supprimer
  2. c'est ce que je dis toujours à mes stagiaires, tes problèmes et tes histoires, tu les laisses devant la porte des gens surtout que nous allons chez les gens nous, et on rentre avec le sourire. Les feux de l'amour, ils l'ont à la télé pas la peine de raconter sa vie lol En ce moment, tout le monde est fatigué, alors si on tire la tronche en plus....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as un boulot en plus qui t'oblige à être aimable et gentille, attentionnée... je me doute que parfois ça doit être compliqué d'avoir en permanence le sourire....

      Supprimer
  3. Sur ce coup là je te suis à 100%. Je suis pareille que toi et dans les deux sens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une cliente qui fait tout le temps la gueule, j'ai essayé de la dérider mais rien à faire.... du coup je fais semblant de rien... bonjour, merci et basta....

      Supprimer
  4. Je travaille dans une chaine de magasins d habillement chez nous c est des phrases types que je dois repetee quand je suis a la caisse disont 1000 fois dans la journee,je le fais avec plaisir car j aime les gens en general...et mm si pas mal de clients sont imbuvables je force le trait pour les em**** avec encore plus de politesse pour bien leur montree que je suis caissiere mais plus polie qu eux,lol

    ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas facile non plus de bosser dans les vêtements. Le soir tu dois être fatiguée d'avoir répété la même chose toute la journée.

      Supprimer
  5. si on commence tous à tirer la tronche parce qu'on a des problèmes, va plus y en avoir beaucoup qui vont sourire ! c'est clair et encore plus les commerçants !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que les gens sourient de moins en moins, hier j'étais sur Paris, les sourires sont rares....

      Supprimer
  6. Vous avez entièrement raison, moi quelques fois j'ai envie de leur dire si votre métier ne vous plaît pas aller garder les vaches, je suis méchante......
    Bonne journée
    Odile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas méchante, réaliste.... je suis pareille, je pense que si les gens n'aiment pas ce qu'ils font, ils n'ont qu'à laisser leur place...

      Supprimer
  7. La crise, la politesse qui disparait , la pluie, la chaleur, tout est souvent prétexte à ce genre de situation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, ne serait-ce que le climat qui nous rend morose...

      Supprimer
  8. Je suis comme, je trouve que je dois laisser mauvaise humeur et problèmes dehors, les enfants n'y sont pour rien et seraient une "cible" facile. Je trouve le bonjour essentiel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les enfants ne comprendraient pas en plus et puis tu dois leur donner l'exemple.... encore un boulot compliqué et fatiguant, tu dois être rincée le soir en rentrant !

      Supprimer
  9. Faut rester zen et mettre ces problèmes au porte manteau en commençant sa journée de travail, c'est si gai si tout se passe avec le sourire ,pour tous, bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et Oui Louisette, c'est ce qu'on fait et c'est bien mieux comme ça !!

      Supprimer

Caquetages