mardi 30 septembre 2014

Moral olympique


Un temps mitigé, brouillard au lever du jour, soleil qui joue à cache-cache, températures qui se fatiguent, l’automne fait ses premiers pas et même si je sais que c’est annonciateur de froid, j’aime trop ses couleurs pour le bouder.

J’aime moins le temps qui file à vive allure et qui ne me laisse pas assez de latitude pour faire tout ce que j’aimerais faire dans une journée…. Peut-être que je suis mal organisée…

L’ado me fatigue, elle est rebelle, elle râle, elle répond, elle n’est d’accord avec rien, elle a de ces idées je me demande où elle va les chercher… ça fait déjà un an que la crise est là, je note une légère amélioration mais ça continue de m’épuiser moralement et même physiquement….

Les travaux de la Salle de Bains sont une vraie prise de tête, surtout pour mon binôme qui est cassé de partout, ça fait 15 jours maintenant, le plus gros est terminé, il reste la peinture, le carrelage, l’installation du nouveau meuble, la nouvelle douche, le sol…. Tous les soirs je nettoie les travaux de la journée, ça m’énerve…. Je ne supporte plus l’odeur du plâtre et les saletés que ça fait dans toute la maison. On se donne la date du 15 octobre pour que tout soit terminé…. Après ça devrait être fonctionnel et beau… si ça me plait je te mettrais une photo !!

Certains projets sont au point mort… ça fait tellement longtemps qu’on y pense, on finit par se demander si on n’a pas rêvé et s’ils verront le jour… Peut-être qu’il faudra les ranger dans un tiroir et jeter définitivement la clé…. Fin octobre on sera fixés

J’ai repris du service dans mon association sportive, on a changé certains membres du bureau, on a solidarisé notre petite équipe, on est au taquet… j’ai pourtant bien peur que la saison soit identique à celle de l’année passée, à savoir que ce seront toujours les mêmes qui bosseront… et dans les mêmes il y a moi et ça aussi ça commence à m’exaspérer….

Le chat me fait des frayeurs quotidiennes, il a chopé la confiance et il fait le mur tout au long de la journée, il s’absente parfois plus d’une heure…  il part à l’aventure dans les jardins voisins….il vit sa vie de chat, une vie qu’il découvre avec cette nouvelle maison….va falloir que je m’habitue, on ne peut pas enfermer un chat, on ne peut pas l’attacher non plus…..

J’ai des envies de plage et de soleil, des envies de Houmous et d’odeurs épicées, flâner sur la tayelet de Tel-Aviv,  boire un jus de grenade pressée sur sderot Rotschild, acheter des pitotes chez Abulafia rue Yefet , dépenser à Sheinkin ou encore acheter des bricoles au marché artisanal de Nahalat Benyamin, admirer les couleurs des fruits et légumes du shouck Hacarmel ….. bref…. Le genre de chose qu’on peut réaliser tous les jours… à condition d’y être….

Vendredi soir c’est kippour… encore un kippour ici et kippour ici c’est pourri, je ne m’y habitue pas…. Va faire comprendre aux gens d'ici que tu ne manges pas et ne bois pas durant 25 heures, que tu n’allumes ni ordinateur, ni téléviseur, ni radio, même pas la lumière…. ils te prennent pour un original ou un dingue.... 

En eretz c’est plus facile, même si tu crèves de soif à cause de la chaleur, au moins là bas on est tous à l’unisson, et voir tout le monde vêtu de blanc prendre possession des rues désertes et sans voiture j’adore... ici la synagogue n’est même plus en service, faute de familles juives… tout le monde s’en va…et ceux qui restent n'osent même pas avouer qu'ils sont juifs,  je trouve ça triste.... 


Oh la la… pas brillant mon état des lieux tout compte fait…. je vais finir par me faire peur.... Je te rassure je ne suis pas du tout déprimée.... je constate c'est tout !!

Tiens le soleil fait son apparition… ça va me mettre dans de meilleures conditions… peut-être q'une petite balade en bord de mer me ferait le plus grand bien... j'ai pas bien le temps mais..... je vais y penser !! 

mardi 23 septembre 2014

Shana tova


Je ne suis pas très présente en ce moment sur le web, on est en plein dans les travaux et ça frise l'overdose. On a peut-être sous estimé l'ampleur de la tâche mais maintenant qu'on a commencé, il faut bien aller jusqu'au bout.

Demain soir c'est Rosh Hashana, le nouvel an juif et comme à chaque fête ça me rappelle combien j'ai envie de retourner vivre là bas... Après Rosh Hashana il y aura kippour puis soukkot.... les fêtes vont s'enchaîner.... 

L'année prochaine à Jérusalem ce n'est pas pour tout de suite et on le sait bien.....

Je souhaite que cette nouvelle année soit aussi douce que possible, mais ça me semble bien compliqué voire impossible...

Je vais continuer de rêver..... 


lundi 8 septembre 2014

Mystère

Elle ne parle jamais à ses enfants, elle aboie, pire, elle hurle. Ca part de simples mots jetés un peu plus fort que les autres aux mots grossiers… des mots que je n’oserai même pas dire à mon chat même s’il faisait une grosse bêtise.

Je ne sais pas quel âge lui donner mais elle semble sortir de l’adolescence. Les voisins disent qu’elle n’a même pas 22 ans mais les voisins disent tellement de choses.

Elle a deux enfants, le premier doit avoir 4 ou 5 ans, le second est un bébé, je lui donne entre 8 et 9 mois pas plus.

Je vais entamer mon deuxième mois de vie dans cette maison que j’apprécie et pourtant j’aimerai ne pas entendre ni voir tout ce qu’il y a d’un côté de l’habitation. Il me serait plus simple de mettre des œillères, d’acheter des boules quies pour ne pas entendre mais ce n’est pas dans mon caractère, je ne peux pas feindre ce qui existe là à côté.

Alors je reste à l’affut malgré tout, je ne tente pas d’écouter ou de reluquer plus que de raison, simplement quand je suis dans les pièces attenantes aux endroits où ils sont le plus je tends l’oreille, surtout quand j’entends les petits hurler.

Et je les entends, surtout le soir et ça m’interpelle toujours autant. Quand de jeunes enfants ne sont pas couchés à 2 h 00 du matin, oui ça m’interpelle plus que tout, moi qui mettais un point d’honneur à établir des règles au niveau du sommeil pour mes trois enfants….

Il y a des soirs où c’est plus calme, je suis presque étonnée…. Il y a des soirs ou c’est le pompon et hier soir c’était une soirée avec….. Je ne me suis pas endormie avant 2 h 45, ça criait dans tous les sens, la dame vociférait, les enfants braillaient, ça courait, on entendait des objets tomber et cerise sur le gâteau à 5 h 30 ce matin, c’est leur chien qui nous a réveillés, il hurlait à la mort… ce n’est pas la première fois.... en même temps on ne peut pas leur demander d’éduquer leur chien !!

C’est un désert, un désert au niveau culturel, un désert au niveau affectif, un désert à tous les niveaux. Il n’y a rien, c’est le néant chez ces gens et ça fait peur. Ils vivent hors du temps, ils n’ont pas de règle et pas reçu d’éducation, ils ne travaillent pas et je me demande comment ils font. Tout leur semble normal et ils ne comprennent même pas que les voisins puissent se plaindre du bruit et exiger du calme à minuit.

Quel sera l’avenir de ces enfants qui finalement n’ont ni repères, ni règle de vie ? 

Les voisins disent qu’elle en attend un troisième. Moi je pense qu’elle a gardé les rondeurs du deuxième et sincèrement c’est ce que j’espère parce que je me demande comment elle pourrait gérer un troisième étant déjà déboussolée avec les deux premiers.


J’ai peur qu’un jour il arrive un drame dans cette famille…. peut-être que je me fais des idées… peut-être pas….

J'ai seulement 2 h 45 de sommeil pour cette nuit, j'espère pouvoir dormir un peu plus la nuit prochaine !! 

mercredi 3 septembre 2014

Chat alors !!

Je suis la dernière d’une fratrie de 4. Ma mère n’a pas eu la chance d’avoir une maison ni des maîtres pour s’occuper d’elle et c’est dans la rue que j’ai vu le jour. Néanmoins la chance nous a souri puisque ce fameux 9 août 2007, nous avons croisé le chemin d’Ysa, l’histoire serait trop longue à raconter mais deux mois plus tard,  elle m’a adoptée et je me dis chaque jour que je suis vraiment née sous une bonne étoile.

Je suis une chatte très peureuse, c’est comme ça depuis que je suis née, finalement c’est comme les gens, il y a des trouillards et d’autres qui foncent à travers tout, moi j’ai toujours été en retrait, je déteste le changement et il me faut du temps pour chaque chose nouvelle.

Quand j’ai eu 4 mois je suis tombée du balcon, nous étions au premier étage et comme c’est arrivé le soir mes maîtres, malgré des recherches poussées dans la nuit, ne m’ont retrouvée que le lendemain vers midi, ma maîtresse était en pleurs je m’en souviens bien.

Une année plus tard j’ai réitéré mes acrobaties, cette fois du 4ème étage, j’ai perdu l’équilibre, encore une fois le soir et même schéma, malgré tous leurs efforts, mes maîtres ne m’ont récupérée que le lendemain matin.  Ce qui a de bien avec moi, c’est que je ne bouge pas et j’attends qu’on vienne me chercher !!

Si je te raconte tout ça c’est parce que cette nuit j’ai une nouvelle fois offert de belles frayeurs à la maison et promis je ne l’ai pas fait exprès. Ma maîtresse s’est dit qu’avec l’âge ce genre de chose n’arriverait plus, j’ai de la maturité maintenant et j’ai pris quand même un peu d’assurance même si je reste parfois craintive.

Comme tu le sais on a déménagé. Il m’a fallu me réhabituer à un nouvel endroit et surtout m’approprier le jardin qui était visité par 5 chats. Au début je n’ai rien dit, me contentant de faire le gros dos, de cracher et miauler pour impressionner l’adversaire mais ça n’a pas fonctionné.

J’en ai eu marre et depuis quatre jours maintenant je suis en mode guerrière et ça marche !! plus un félin n’ose s’aventurer sur mon territoire, je suis sur tous les fronts mais il faut bien ça pour garder ma maison et surtout ma gamelle.

Hier soir un intrus s’est aventuré… la nuit commençait à tomber mais la fenêtre était encore ouverte, je me suis faufilée, j’ai voulu chasser l’indésirable et je me suis hasardée sur le muret…. Chose que je ne fais jamais…. J’ai perdu l’équilibre et j’ai basculé dans le jardin du voisin.

Monde inconnu pour une pétocharde comme moi, j’ai trouvé un endroit pour me cacher et malgré les appels de mes maîtres je n’ai pas osé bouger. Leur cirque a duré un bon moment, ils m’ont cherchée jusqu’à plus de minuit. 

J’avais mal au cœur en attendant l’angoisse de ma maîtresse, ils se sont même engueulés les deux, se rejetant la faute l’un sur l’autre. J’ai bien vu les mouvements de lumière qui balayaient le jardin et les jardins voisins. J’ai bien vu que mon maître a scruté les jardins au dessus des murets, il a même pris la voiture pour me chercher encore plus loin dans le quartier…. mais j’étais tétanisée et je ne pouvais plus rien faire.

Ils ont fini par aller se coucher, ma maîtresse a été obligée de prendre un calmant pour essayer de dormir. A 4 h 00 du matin elle a ouvert la fenêtre parce qu’elle entendait un chien aboyer. Là encore une fois je l’ai entendue m’appeler mais il faisait nuit noire et je n’osais pas sortir de ma cachette. Elle a mis le réveil à sonner dès le lever du jour afin de pouvoir partir tout de suite à ma recherche. Elle s’est fait des scénarios d’enfer tout aussi horribles les uns que les autres, elle est comme ça ma maîtresse, toujours pessimiste, ce n’est plus maintenant que ça va changer. Mon maître était plus serein, il a dit « on l’a toujours retrouvée, on la retrouvera encore ».

Quand le jour a commencé à poindre et que je me suis sentie à peu près rassurée, je suis sortie de ma cachette et je suis venue frapper à la fenêtre le plus simplement du monde.  Ma maîtresse est arrivée et elle pleurait de joie, elle a regardé le ciel en disant « Merci Haschem »…. Faut pas exagérer quand même… Haschem n’y est pour rien sur ce coup là, je suis revenue de mon plein gré !!

On s’est fait une séance de ronronthérapie d’enfer, gros calins et tout le Saint Frusquin, j’ai cru qu’elle allait m’étouffer tellement elle me serrait…..  C’est comme ça elle et moi, on est fusionnelles et je n’ose pas imaginer le jour où je partirai pour de bon…. Je ne suis pas immortelle elle le sait bien.

Ca fait quand même du bien de savoir que l’on est aimée, avec ma vie qui avait si mal commencée ce n’était pas gagné.

J’ai eu double ration de pâtée mais je suis surtout crevée et je n’arrête pas de roupiller. Ma maîtresse est un peu fatiguée, elle n’a pas dormi. Ca ira mieux ce soir qu’elle a dit, j’ai comme dans l’idée qu’elle n’est pas prête de me laisser sortir quand il fera nuit.


Tout est bien qui finit bien…. Chalut les copains !!