mardi 13 mai 2014

Je m'évade



Je serais certainement sur la terrasse en train de siroter quelque chose de frais, la journée aurait été chaude mais encore supportable à cette période de l’année.

Il ferait déjà sombre car le soleil se couche tôt en Israël pourtant la vie ne s’arrête pas, aux premières couleurs de la nuit tout s’agite et s’anime, comme si une deuxième journée s’annonçait.

On dînerait léger, des crudités du shouk Hacarmel, du houmous, des pitotes, une viande grillée, des fruits, avec comme bruit de fond, la vie qui s’agite au loin et les Hadachot (informations) dans le poste de télévision. 

Je débarrasserais la table vite fait, parce que j’aurais envie d’aller flâner dans les ruelles, de regarder la mer, de sentir les odeurs des grillades et des épices et de manger une glace parfumée.

On se coucherait tard, on se couche toujours tard là bas même si le lendemain on se lève tôt, d’ailleurs quel plaisir de se lever aux aurores quand il fait déjà chaud. J’allumerais le mazgan (climatiseur) parce que je ne sais pas dormir sans, le bruit me berce, me rassure presque et j’aime cet air frais qui vient doucement m’effleurer. 

Les yeux fermés, affalée sur ma chaise de bureau, je m’évade et me transporte, c’est si doux…. Ca semble tellement réel que j’ai presque chaud avec ma polaire sur le dos. Faut dire qu’il ne fait pas vraiment beau. Ce week-end j’avais l’impression d’être en automne et ça fait une semaine que je me traine une crise de cervicalgie c’est la première fois qu’elle est aussi longue et douloureuse…. 

J’ai besoin de soleil, de sentir de la chaleur,  de pouvoir sortir dans le jardin, m’aérer, me promener, m’habiller léger…. même prendre un thé sur ma terrasse c’est mission impossible. 

Je ne pensais pas que le climat pouvait jouer à ce point sur une façon d’être. Je n’y pensais pas avant d’aller vivre là bas, parce que là bas on ne se pose jamais la question du temps qu’il fera le lendemain.

Hier j’ai fait une grosse soupe de légumes pour me réchauffer, mes pommes de terre venaient d’Israël ça m’a consolée. J’ai rallumé mon chauffage parce que j’étais gelée, la facture d’électricité va encore grimper mais quand on a les cervicales abimées, le froid est un ennemi qu’il ne faut pas négliger.

3 minutes de rêverie et de bonheur, un gros soupir, dehors le soleil fait une apparition timide….

Demain peut-être qu’il fera beau, peut-être pas…. De toutes façons est ce que j'ai vraiment le choix ?

14 commentaires:

  1. Je ne supporte pas la chaleur, je préfère avoir froid que chaud, j'avais le mazgan en permanence, résultat, je ne supporte plus la clim, j'irai bien faire un tour à Tel Aviv, je n'ose pas et je suis fauchée mais je ne suis pas tentée surtout depuis que je suis grand mère....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que j'aime la chaleur tout compte fait, même si parfois quand j'avais trop chaud à TLV je pleurais pour avoir du froid et de la pluie. La clim j'adore, mais attention faut pas la mettre trop froide. Je la réglais toujours à 21, voire 22 degrés, (souvent en fonction de la température extérieure) du coup ça n'était pas agressif. C'est certain que lorsque l'on devient mamie, on y réfléchit à deux fois et ça pèsera dans la balance quand on devra repartir.

      Supprimer
  2. J'espère qu'il fera vite chaud. Par contre, pas de bruit de clim pour moi, ça m'empêche de dormir au lieu de me bercer. En espérant que tu seras vite guérie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soleil ce matin mais les températures ne sont pas assez élevées. Au début j'ai pensé que la clim m'empêcherait de dormir, mais je m'y suis très vite habituée... je n'ai plus mal aux cervicales depuis hier.... la prochaine crise reviendra avec la pluie ou un gros stress...

      Supprimer
  3. Parfois jouer à faire semblant à du bon. Moi aussi je suis gelée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'aime bien, ça me permet de m'évader et je crois que j'en ai besoin...

      Supprimer
  4. comme je te comprends pendant 35 ans j'ai souffert de ce manque de soleil et de clarté dans la RP, une veritable punition

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu habites un endroit superbe en pleine nature, je pourrais très bien vivre dans ton coin et puis tu as quand même meilleur temps qu'ici.

      Supprimer
  5. c'est vrai qu'on attend la chaleur avec impatience..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et quand il fait chaud il faut en profiter, ça ne dure jamais !!

      Supprimer
  6. Passer de Tel-Aviv à Dunkerque, aussi...
    Quelle idée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là je suis d'accord, une idée stupide !!

      Supprimer
  7. Bisous ensoleillé du Languedoc Ysa, et bon week end...

    RépondreSupprimer
  8. Eh non, tu n'as pas le choix, mais tu peux rêver autant que tu veux, ça c'est permis !

    RépondreSupprimer

Caquetages