dimanche 20 avril 2014

Pensée d'un matin chagrin



Si on pouvait dire ce qu’on pense réellement à chaque personne qui nous entoure sans que cela ne prenne des allures de catastrophe nationale qu’est ce que ça serait bien. Seulement voilà, on ne peut pas parce beaucoup n’acceptent pas d’entendre ce qu’on a envie de leur dire ou tout simplement ce qu’on ressent.  Les gens il faut toujours leur servir du positif et les flatter mais quand il s’agit de les contredire ou de leur sortir quelques vérités, c’est la troisième guerre mondiale assurée.

On vit avec des non-dits permanents, ça empoisonne l’atmosphère, ça fausse les relations, ça frôle l’artificiel et c’est comme ça tout au long de notre vie, on ronge son frein, on ravale ce qu’on avait sur le bout de la langue pour ne pas fâcher ou parfois blesser, pour éviter les embrouilles et tout nous reste sur le cœur. On n’a plus qu’à ruminer….certains y arrivent, d’autres pas….. 

Je fais partie de ceux qui n’y arrivent pas,  je n’aime pas faire semblant, je n’aime pas ne pas dire les choses et pourtant je suis bien obligée de faire comme tout le monde parce qu’il y a des circonstances qui font qu’il n’y a pas d’autre alternative surtout quand il s’agit de proches.

Ce matin en déjeunant je faisais le point sur tout ce qui m’énervait et sur tout ce que j’avais envie de balancer à mes parents, à mes enfants, à certaines personnes que je fréquente et dont je ne sais même pas s’ils sont des amis ou de simples connaissances.

La seule personne à qui je peux dire ce que je pense c’est mon binôme, il s’en prend souvent plein les dents, on s’accroche on entend l’un et l’autre ce qu’on a à se dire, on monte dans nos tours et en général ça ne dure jamais bien longtemps. Il en prend pour son grade, il ne m’épargne pas non plus (à sa défense il est quand même moins virulent que moi). 

Parfois j’ai du mal à accepter ses reproches mais je mets mon mouchoir par-dessus et mine de rien j’analyse plus tard ce qu’il m’a dit…. Je ne suis pas toujours convaincue mais ça aide à avancer….. L’avantage c’est qu’on peut se jeter des trucs à la figure sans qu’il n’y ait plus tard de représailles ou de conséquences grave comme une rupture ou autre…. 

J’ai testé avec des amis, ou des gens que je pensais être des amis….. Tous ceux à qui j’ai osé dire ce que je pensais (et les phrases étaient bien anodines, pas de quoi fouetter un chat crois moi) je ne les vois plus. A partir du moment où j’avais émis un avis sur ce que je pensais de telle situation, ou encore sur ce que je ressentais vis-à-vis d’une action nous concernant c’était à chaque fois fichu. Ou le ton montait, ou alors les gens faisaient mine d’être d’accord et derrière tout à coup c’était le silence, plus de réponse aux coups de téléphone ou aux texto et je comprenais bien vite qu’ils avaient décidé de couper les ponts.

En fait il faut toujours aller dans le sens du vent et dire aux autres ce qu’ils ont envie d’entendre. Si tu ne rentres pas dans ce moule, tu risques de ne pas avoir beaucoup d’amis. Je n’ai pas choisi cette alternative,  je préfère être seule que toujours devoir composer en permanence et dire aux gens ce qu’ils ont envie d’entendre. 

Ce matin j’avais une folle envie de faire mes bagages et de partir n’importe où, surtout très loin de la civilisation. Il y a des matins comme ça, quand le ciel est bas et qu’une fine pluie frappe les carreaux j’ai besoin d’évasion. 

Ce matin j’ai fait le point sur tout ce que j’avais envie de dire et que j’avais pu dire….. et j’ai surtout pensé à tout ce que je n’ai pas pu dire et que je ne dirais probablement jamais et ça m'a bien énervée.

Depuis ce matin je rumine et ça a le don de m'agacer !!

13 commentaires:

  1. Rien que sur ton blog, ton endroit à toi, où tu te gardes bien de raconter tout, on te cherche des histoires, depuis le début j'attire les anonymes et c'est pas pour me raconter des trucs sympa alors imagine dans la vraie vie, je me prends la tête avec le Goût aussi, vivre à Tel Aviv ne nous aide pas, on fait comme la bas et ici c'est un peu timoré...heure-bleue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien d'accord avec toi, en Israël tu peux dire les choses, les gens ne se vexent pas, ils s'engueulent un bon coup et ensuite se tapent dans la main. Ici tu dois prendre des gants, c'est chiant puis moi chui pas diplomate pour un sou !!

      Supprimer
  2. Ruminer est mauvais pour le teint alors balance!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Balancer à mes parents qu'ils font des différences, ça fait des années que je le dis, on a même été fâchés à cause de ça... j'en ai pris mon parti, maintenant je m'en fous, c'est comme ça on ne changera rien, mais maintenant ils font des différences entre les petits enfants et c'est insupportable et c'est flagrant, tout le monde le voit. Je ne dis rien, je ronge mon frein ça sert à rien..

      Supprimer
  3. Il ne faut quand même pas te rendre malade ! Je supporte assez bien de ne rien dire, je laisse couler la plupart du temps, parfois ça m'énerve c'est vrai mais je trouve que la vie serait trop dure à supporter si on devait tout le temps tout dire à tout le monde.
    Profite bien de ce lundi, bonne journée, et surtout si tu veux me balancer quelque chose à moi, n'hésite pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je ne me rends pas malade, il ne faut pas que j'y pense simplement.... tu as raison si on devait tout dire la vie serait difficile, mais en même temps il y a des non dits qui sont pénibles à vivre et c'est vrai que si de temps en temps je pouvais balancer plus, je vivrais mieux.... bon sinon, je n'ai rien à te balancer ne t'inquiète pas !!

      Supprimer
  4. pourquoi vouloir communiquer si c'est pour refuser tout débat contradictoire, autant parler à son reflet dans le miroir !!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai Mae, sur ce point tu as entièrement raison, c'est bien pour ça que je suis si souvent en réunion avec moi-même. Et pourtant c'est tellement mieux de pouvoir expliquer les choses...

      Supprimer
  5. j'arrive à peu près à dire ce que je pense (de façon édulcorée parfois mais quand même)...la limite c'est de ne pas blesser gratuitement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas dans l'optique de dire pour blesser, j'aimerais simplement pouvoir dire les choses comme elles sont, mais même ça c'est compliqué !!

      Supprimer
  6. Comme je me reconnais dans cet article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme ça tu me comprends et je peux te comprendre aussi.... En plus je pense que comme moi tu ne veux pas blesser les gens ou tu as dans ton entourage des personnes qui n'acceptent pas la discussion.... c'est pénible !!

      Supprimer
  7. Pas toujours facile en effet de dire les choses sans vexer les gens
    et puis, je pense que personne ne détient la vérité finalement puisque chacun pense avoir raison ;-), c'est un cercle infernal
    l'^tre humain est franchement bizarre ... :-(
    bonne soirée Me Kind
    bisous
    le Lion

    RépondreSupprimer

Caquetages