jeudi 14 février 2013

Rêves doux


Flâner près d’un Bosphore enneigé où les bateaux presque immobiles contrastent avec les mouettes agitées. Regarder l’horizon plombé et voir les montagnes doucement se dessiner. Le brouhaha de la ville haute galope jusqu’à nos oreilles. Tout à l’heure nous prendrons le tramway qui nous mènera au grand bazar d’Istanbul et au retour nous rejoindrons la rue commerciale d’Istiklal, pour boire un salhep bien chaud agrémenté, pourquoi pas,  d’un bon gâteau. Le décor est idyllique, j’entends encore mes pas froisser la neige fraichement tombée et même s’il fait très froid, j’aime cet instant, je crois que j’aime cette ville d’Istanbul, j’en suis même certaine, je ne suis pas encore partie que j’ai déjà envie d’y retourner.


Traîner dans les Jardins de Majorelle à l’heure où le soleil est au plus haut, se ravir des couleurs qui éblouissent les yeux. Le ciel est bleu, les jardins aussi, la couleur des fleurs me surprend, l’odeur m’enivre, je cherche un point d’eau pour me rafraîchir. Tout à l’heure nous rentrerons au riad, nous plongerons dans la piscine et dégusterons les plats préparés par Fatima. Depuis huit jours elle nous met les papilles en extase, grillades, légumes, fruits, plats épicés, nous avons tout essayé. Ce soir nous irons sur la place Jema el Fnaa près de la médina.  A la nuit tombée tout s’agite, diseuses de bonne aventure et charmeurs de serpents se côtoient et la foule bigarrée gronde. J’aime Marrakech, j’aime l’ambiance et les odeurs, j’aime les couleurs, j’aime cet ailleurs… j’y suis allée plusieurs fois… c’est certain j’y reviendrais.


Assise à l’ombre d’une terrasse en haut d’un escalier, les maisons blanches et bleues se dressent vers le ciel. Les bougainvilliers courent sur les façades et de ma chaise en fer forgé, j’aperçois la mer en contrebas. L’odeur du jasmin me chatouille les narines et le thé à la menthe me désaltère malgré la température très élevée de ce mois de juillet. Tout à l’heure nous partirons à Tunis, voir la maison où mon binôme est né, où il a grandit, là où un jour il a du tout quitter. Ce pays me plait, en fait ce sont les paysages qui me font rêver, je crois que j’aime bien ce peuple aussi. Le binôme a des points de repère, à chaque endroit il a une histoire à raconter. On est venus plusieurs fois, je me demande si on y retournera….



Les pieds dans la méditerranée, je marche le long de la rive où de petites vaguelettes viennent mourir. Il est encore tôt, c’est le meilleur moment pour flâner dans la baie de Tel-Aviv. J’ai toujours du mal à croire qu’en France il fait froid. Ici on flirte avec les 20 degrés et pourtant nous ne sommes qu’en janvier. Après la balade nous irons nous faire un petit déjeuner, le petit déjeuner Israélien le vrai !! On traînera à la terrasse du café, on se laissera doucement envahir par la chaleur du soleil et avant de rentrer on fera un crochet par le souk Hacarmel. Je ferais mon plein de fruits et légumes pour la semaine, c’est la saison des fraises on va en profiter. Tel-Aviv c’est ma ville, c’est ma vie et je n’aurais jamais du la quitter !! 


Pour la Saint Valentin je m’offre du rêve et du voyage, un voyage virtuel que je peux presque palper, il suffit de fermer les yeux pour s’évader. Ni fleurs, ni bijoux, ni restau ou grandes déclarations…. Mon bonheur du jour c’est de rêver….. Mon bonheur prochain sera d’y retourner, combien de Saint Valentin encore ? Le binôme voudrait me décrocher la lune, un jour ça deviendra réalité….. 


27 commentaires:

  1. Un bien joli billet au parfum de nostalgie et d'espoir. J'espère que tu reverras tous ces endroits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a failli se faire la Tunisie en octobre mais avec les Islamistes au pouvoir j'ai pas voulu, on est des sujets à risque là bas, pas la peine d'aller donner le bâton pour se faire frapper. Il est plus probable que l'on retourne a Marrakech. Istanbul fait partie de mes envies aussi mais il semble qu'il n'y ait que moi d'emballée... Enfin Israël bien sur !!

      Supprimer
  2. Tu es rentrée après moi, j'ai laissé la nostalgie en chemin...heure-bleue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai embarquée avec moi dès que je suis partie, elle me colle à la peau, il n'y a pas un jour où je ne pense pas à la bas... c'est terrible de vivre comme ça....

      Supprimer
  3. toi tu as envie/besoin de soleil !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je finis par ne plus savoir ce dont j'ai besoin, quand on ne sait plus où on habite, qu'on ne se sent pas bien à un endroit, les choses sont compliquées.

      Supprimer
  4. oh !! c'était bien !!! merci pour ce rêve !!!!!!! encore ! encore !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les rêves empreints de jolis souvenirs sont toujours magique, je les garde précieusement, grâce à eux on s'évade mais c'est à double tranchant car ils s'avèrent douloureux aussi.

      Supprimer
  5. Très beau texte! très beau rêve aussi ;-)
    bises
    Le Lion

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le rêve c'est la seule chose que l'on peut se permettre, c'est pas cher, ça dérange personne et ça file 2 minutes de bonheur...

      Supprimer
  6. Ma grande, il te la décrochera, la Lune, ton binôme.

    RépondreSupprimer
  7. Bon alors Ysa ? on part quand sur le Bosphore tous les 2 ? allez, fais ta valise, moi suis prêt...des bisous et bonne fin d'après midi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'oublie pas ton APN, c'est très important !!

      Supprimer
  8. « Ein ma lahassot !! »
    ben non Ysa, "ya rien à faire"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la suite de ton histoire qui nous le dira....

      Supprimer
  9. Ben tu sais bien que le Nikon et moi, ça fait qu'un...bise Ysa, bon après midi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le Pierrot, mais tes photos sont tellement belles qu'on comprend que ton Nikon et toi c'est une grande histoire !!

      Supprimer
  10. "tu as une mémoire d'éléphant, te rappeler les détails à ce point"

    J'ai une mémoire d'éléphant...
    En fait c'est un bug du cerveau qui fait que les évènements passent très vite de la mémoire à court terme dans la mémoire à long terme
    Mon fils est atteint de la chose aussi.

    Mais ça ne nous rend pas rancuniers...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une chance, ça peut parfois être un handicap. J'ai une mémoire sélective et ça me va bien, je zappe les mauvais souvenirs et c'est mieux ainsi !!

      Supprimer
  11. Quelle chose curieuse que la mémoire ! Proust avec sa madeleine l'a prouvé. Il suffit d'un rien pour que tout nous saute à la figure. Pour moi c'est le parfum du jasmin, le soir dans le rues d'Alger...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mémoire olfactive est d'une redoutable efficacité.

      Supprimer
    2. Pour moi le parfum du jasmin évoque la Tunisie à la tombée de la nuit ou le matin au lever du soleil. Ca évoque aussi ma terrasse à Jaffa parce qu'il y avait du jasmin....

      Supprimer
  12. Bise à la rêveuse et bonne soirée Ysa...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est ce que j'aime rêver, surtout quand je peux décider moi même de ce qui va se passer.... forcément c'est toujours beau !!

      Supprimer
  13. Mon Homme m'a promis Marrakech pour Noël ... On verra s'il tient sa promesse. Moi aussi tout cela me manque mais je n'ai pas à me plaindre car la côte d'Azur est quand même chouette ...
    Gros bisous ma Havera ... JO

    RépondreSupprimer

Caquetages