vendredi 11 janvier 2013

UNDER THE RAIN




C’est un début d’année poussif, on ne se croirait même pas en janvier, on ne se croirait en rien du tout, il continue de pleuvoir en permanence et la grisaille est venue à bout de mon moral. S’il n’y avait pas mon éternel optimiste de binôme, je crois que je dormirais jusqu’au printemps.

Mais voilà, c’est un luxe qu’on ne peut même pas s’offrir parce qu’il faut toujours et encore bosser. J’aurais aimé que les quelques jours que nous nous sommes accordés début janvier s’éternisent, mais rien ne dure et j’ai l’impression d’être un robot qui jour après jour répète machinalement les mêmes gestes, effectue le même travail et raconte les mêmes choses.


Après un réveillon de nouvel an sympa chez fiston, l’année avait bien commencé et je me sentais très énergique, voire effervescente !!!  Le premier de l’an en fin de matinée,  après avoir ripaillé et dansé une bonne partie de la nuit,  nous avons effectué une longue balade le long de la seine, bras dessus, bras dessous avec un binôme au top de sa forme débordant de projets pour l’année à venir…. 


Cette promenade vivifiante m’a laissé penser que je partais du bon pied et je me sentais presque pousser des ailes. J’aime bien quand c’est comme ça, on est léger, presque intouchable, la vie est belle…..


De retour au bercail,  j’ai royalement glandouillé, levée tard,  repas décalés, je me suis traînée de la cuisine au salon, du salon au bureau, du bureau à la chambre sans avoir véritablement de but précis emmenant tout le monde dans ma léthargie. Si j’avais été seule, je me serais calée sous ma couette.


J’avais bien des idées de footing le long de la plage…. Mais les bonnes résolutions sont déjà envolées, faut dire que lorsque tu pointes ton nez dehors, t’es tout de suite trempé et ce crachin du nord est infernal, il est froid et te transperce, il t’attriste et te pompe le peu d’énergie qu’il te reste.


Le coupable c’est ce temps pourri, je n’arrive plus à supporter ce climat, cette humidité, cette grisaille, la tristesse d’un ciel toujours gris, parfois noir, cette eau qui tombe sans jamais s’arrêter, parfois fine, parfois drue, par instants ou en discontinu…  


Je suis chagrinée comme ce vilain ciel que je déteste,  je rêve au plafond bleu de Tel-Aviv, à la luminosité particulière de Yeroushalaïm, à l’atmosphère chaude de Yam a Melah.  


8 ans à vivre au soleil ça laisse des traces, mais quand à 6 heures du matin tu ouvres les volets et que tu te prends ce soleil en pleine figure et que la luminosité t’oblige à froisser les yeux, c’est le bonheur, quand tu bois ton premier café « tranquillou » sur la terrasse et qu’il ne fait pas encore trop chaud, c’est la vie, c’est le vrai kef et il est impossible d’avoir des envies d’hibernation ou autre, t’es en forme, t’as du punch pour la journée et t’es prêt à reconstruire le monde…. 


Quand je vivais en Israël, lassée de la chaleur et du soleil,  je pleurais après la pluie…. Faut croire que D. m’a punie et je suis servie !!! 


Et le comble dans tout ça, c’est que depuis plus de 10 jours il pleut en Israël et beaucoup de villes ont les pieds dans l’eau, ce n’était pas arrivé depuis bien des années. Les  premiers flocons de neige ont touché Yeroushalaïm hier matin…. Les photos sont magnifiques, c’est magique à voir mais certainement moins drôle à vivre.


Du coup…. J’sais plus où j’habite !! 

 Yeroushalaïm sous la neige (photo de Perle - Carnets d'Aliyah)

20 commentaires:

  1. il a neige ici tout l apres midi mais ca n a pas tenu,ou tres legerement...le soleil me manque !

    bonne annee a en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meilleurs voeux à toi également, je préfère la neige à la pluie, j'aime le côté tout blanc...

      Supprimer
  2. Quand les jours seront plus longs le moral de tout un chacun sera meilleur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est certain, ce matin soleil, froid sec et neige, ça me va beaucoup mieux !!

      Supprimer
  3. je te lis comme si j'étais en face de toi à entendre de vive voix tes paroles, j'entend le son de ta voix, le ton surtout, et j'imagine cette angoisse que tu ressens je la vis depuis si longtemps aussi, lorsque j'ai dû laisser ma chère Guyane derrière moi...oui ce temps ce froid ce gris nous bouffe de l'intérieur, oui on y laisse son entrain son énergie...c'est idem pour tout le monde Ysa et il te faut te botter le ... pour avancer...pas pour rien que j'ai toujours supplié ma maman de descendre dans le Sud tant qu'elle le pouvait encore, dans le Nord, sous lapluie et le froid, ses oss la faisaient tellement souffrir et elle était toujours triste, elle une méditerranéenne de Grèce ! mais bon sang, pourquoi ne pas descendre dans le Sud, votre activité peut se faire partout ! au moins tu auras meilleur temps
    gros poutous à vous deux Ysa, je t'adore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Descendre vers le sud oui ça serait chouette, mais bon.... je ne pourrais plus voir jouer l'USDK et ça me manquerait... on ne peut pas tout avoir !!

      Supprimer

  4. A Tel-Aviv, c'est "m... ! fait encore beau !", ici en hiver, c'est "m... ! fait encore froid !" ou "m... ! pleut encore !"
    Bref, t'es jamais contente...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouahahaha, t'as raison à 1000 %, je suis une éternelle insatisfaite !!! mais vois-tu, ce matin c'est génial, il a neigé, fait un gros froid et y a du soleil, SAMEPLAIT !!!

      Supprimer
  5. Même par forte pluie, nous faisons notre balade matinale. 8 heures 20-30, à 9 heures 30.... Sauf si la neige est importante et les trottoirs pas encore dégagés...

    Le jour où je devrai la supprimer définitivement, je me sentirai vraiment mal, très mal....

    belle journée , de l'épais brouillard ce matin.. amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, c'est ce qu'il faut faire, mais c'est la pluie qui me gène, sinon un froid sec je suis prête à parcourir des km...

      Supprimer
  6. Ben oui ma Havera C'EST L'HIVER et il faut l'accepter ... hihihi ! Dans le sud il pleut aussi si cela peut te consoler ..
    Mais cela te fera apprécier d'autant plus les jours ensoleillés, c'est ce qu'il faut penser !
    Doux dimanche ma belle et gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez quand même moins de pluie que nous, j'admire toujours tes belles photos de promenades avec Gulli...
      Les jours ensoleillés on en a pas beaucoup ici !!

      Supprimer
  7. Tu sais que le soleil laisse des traces aussi, j'ai déjà du me faire brûler trois fois, je sais une habitude...Il a neigé à Jérusalemen pendant que je vivais à Tel Aviv mais sage, j'ai respecté les consignes, je ne suis pas allée voir la neige...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je n'y suis pas allée lorsqu'il neigeait. Passer des heures dans des embouteillages pour aller voir la neige c'est pas mon truc. Disons que c'était sympa pour les Israéliens qui ne connaissaient pas.

      Supprimer
    2. Et puis pour les traces du soleil oui je confirme, je dois aller voir le dermato, j'ai chopé des taches, c'est pas bon signe !!

      Supprimer
  8. tu vois on ne se croirait même pas en janvier, on ne se croirait en rien du tout de partout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhoooo oui, et aujourd'hui on est servis du nord au sud, de l'est à l'ouest !!

      Supprimer
  9. pour une fois les toques en fourrure et les longs manteaux des religieux vont être conformes !! Je te comprends, déjà chez nous près de Paris c'est moyen, alors plus au nord !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais c'est certain !! ils n'auront pas trop chaud !! le nord c'est triste avec la grisaille...

      Supprimer
  10. Hé oui, on n'est vraiment pas gâté ici depuis plusieurs mois,pratiquement pas un jour sans pluie, ça lasse, ça déprime!!
    là, je préfère, la neige, c'est déjà plus joli même si c'est pénible lorsqu'il faut prendre la route pour aller bosser mais avec un brin de soleil.... qu'est ce que j'aime ;-)
    bisoux
    le Lion

    RépondreSupprimer

Caquetages