dimanche 4 mars 2012

Jean René


Jean René de son état gardien du Panthéon, du groupe d’immeuble était plutôt sympa au départ bien qu’il ne m’ait jamais vraiment inspiré, -il y avait un petit quelque chose en lui qui faisait que je n’étais pas fan à 100 %- mais nos rapports étaient courtois et se résumaient à des formules de politesse, à commenter le climat ou encore sa charge de travail avec le parc qui entoure le groupe d’habitations où nous vivons.

Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes lorsque Jean René a commencé à changer d’attitude à notre égard, ça s’est caractérisé par des réflexions sur les ordures ménagères que mon binôme déposait dans la benne, puis des allusions sur le fait que l’on rentrait trop souvent notre véhicule dans le parc devant notre porte d’entrée (en même temps avec notre matériel à charger et décharger pas facile de faire autrement) et il a finit par s’attaquer à la fillote et ses copines en balançant des petites vannes qui ont bien vite fait de l’énerver, en digne fille de sa mère qu’elle est.

J’ai cherché le pourquoi de la chose afin de ne pas mourir idiote, et j’ai fini par trouver comment Jean-René s’est tout à coup transformé en rabat joie. En fait c’est de ma faute, c’est de ma très grande faute, mea culpa !!!  Tu ne devineras jamais…… j’ai oublié de lui donner ses étrennes.

Faut dire que, rentrant d’Israël et ayant vécu 8 ans là bas, ce n’était plus bien dans mes habitudes, et la première année j’ai complètement zappé sans vraiment le vouloir. Je me suis donc fait la promesse au premier janvier 2012 de ne pas l’oublier et avec le binôme nous avions préparé la fameuse enveloppe de ma commère la carpe Jean René mais le destin en a décidé autrement.

Avant de t’expliquer ce qui s’est passé faut que je te parle aussi de PéPé, qui lui, propriétaire d’un appartement dans l’immeuble perpendiculaire au nôtre se croit investi d’une mission de la plus haute importance, à savoir, surveiller les allées et venues des gens et identifier les non-résidents afin de leur signifier que le parc est privé et qu’ils n’ont donc pas le droit d’y pénétrer. Il fait ça très bien PéPé, juché sur son balcon il harangue le passant qui oserait s’introduire dans le lieu sacré. Les copines de la fillote en ont fait les frais, elles n’osaient plus venir mais nous les avons rassurées, elles ont droit de venir chez nous et d’arpenter le parc, n’en déplaise à PéPé et s’il n’est pas heureux qu’il vienne nous le dire.

Le parallèle étant terminé revenons à notre bon JR. Lorsque nous sommes rentrés de notre dernière expo le binôme a eu l’audace de mordre la bordure avec le camion et de laisser une légère trace de pneu sur la pelouse. Je ne sais pas si tu te rends compte de l’outrage fait au jardinier mais c’est le genre de chose qui pourrait bien déclencher la troisième guerre mondiale et la réaction ne s’est pas fait attendre.

Nous sommes lundi et malgré l’heure tardive à laquelle nous sommes rentrés de l’expo, nous sommes déjà en plein boulot. Le binôme part déposer des commandes que nous avons reçues d’Internet durant le week-end, je vérifie le stock, range les caisses, trie quand…. tout à coup, j’entends des éclats de voix. Je m’approche de la fenêtre et croit reconnaître la mélodieuse voix de mon Jules qui pour le coup s’apparenterait plutôt à la tonalité d’un marchand de poisson….. je ne me trompe pas c’est bien lui…. Et il n’est pas content mais alors pas content du tout !!!

Je n’ai pas capté le début de la conversation puis je n’ose pas trop jouer les mégères sur mon balcon alors j’attends patiemment que l’altercation se termine avant d’en savoir un peu plus. Je suis comme un gosse qui attendrait un joujou merveilleux et je trouve le temps long, j’ai hâte de savoir le pourquoi de l’embrouille et j’espère bien que mon binôme lui a claqué le beignet à ce JR  parce que là pour le coup maintenant il nous fait plus que chier.

Et j’ai gagné !!! 

Jean René a eu la malencontreuse idée de signaler au binôme qu’il avait un peu roulé sur la pelouse. Cette remarque aurait pu passer inaperçue s’il n’avait pas rajouté « vous pourriez respecter le travail des autres quand même !!!  »…. Alors la, Jean René, t’es mort je te le confirme, parce que c’est le mot qu’il ne fallait pas lâcher, y a des sons comme ça qui sonnent très mal à l’oreille du binôme..puis faut pas trop le chauffer !!!  (pour la petite histoire, au moment ou Jean René faisait remarquer au binôme qu’il avait abimé la pelouse, une camionnette chargée d’élaguer les arbres était royalement plantée au beau milieu du gazon de l’immeuble voisin, faisant d’énormes traces, soulevant même des mottes de terre !!)

Du coup les langues se sont déliées et le binôme s’est bien lâché, il n’a pas mâché ses mots, frisant même parfois la grossièreté. Jean René il ne s’est pas vu aller, il a été affublé de tous les noms d’oiseaux usités et il l’a bien cherché, le binôme a écorné le PP au passage et a terminé en menaçant de leur casser la tête à tous les deux s’ils continuaient de nous emmerder. 

Bien sûr il aurait pu se la fermer et faire comme on l’a fait jusqu’à présent, ne rien dire, rester poli, gentil, bien lisse et acquiescer mais dans la vie il y a toujours cette fameuse goutte d’eau qui fait monter la pression et le point de rupture est arrivé.

Tous les jours les voisins violent les plates bandes de la pelouse avec leurs bagnoles, certains enfreignent allègrement les articles du règlement qui dictent les lois de la bonne cohabitation mais à ce moment là, bizarrement,  notre gardien est aux abonnés absents, il ne voit rien, n’entend rien, ne dit rien,  trop peur de ce que pourraient dire ces Messieurs Dames, qui sont bien évidemment tous propriétaires de leur logement, faudrait pas qu’ils l’oublient le jour de l’an neuf, puis ça fait toujours bien d’être dans les papiers des copropriétaires parce qu’aux réunions, c’est eux les chefs !!! 

JR je t’avais préparé une enveloppe et bien tu vois ton enveloppe tu ne l’auras pas parce que t’es vraiment trop con et je suis heureuse de ne pas te l’avoir donnée sinon je l’aurais regretté. 

On est tranquilles, le cloporte change de direction quand il nous voit, je ne me sens plus obligée de le saluer et franchement je kiffe qu’on ait pu lui balancer ses 4 vérités. Le Pépé s’est fendu de venir nous causer gentiment alors qu’il ne le fait jamais, la trouille certainement de se prendre une volée. 

Depuis l’histoire l’équipe nous regarde en chien de faïence, (faut dire que le binôme n’y est pas allé de main morte, il a dit qu’on était entourés d’une bande de connard), le Jean René a du cafter….  

Mouahahahaha imagine un peu , non seulement on se rebiffe, on l’ouvre, on traite tout le monde,  on menace  mais en plus on est juifs et Israéliens, pffff on est vraiment pas fréquentables !!!

18 commentaires:

  1. Infréquentables, je me demande si je vais continuer à venir ici, enfin j'ai bien ri!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fais attention Mab, on a des grandes oreilles et des grandes dents !!!

      Supprimer
  2. J'adore ton binôme !!! (mais nannn, je ne le connais pas) j'aurais donné le prix d'une place pour une finale de coupe du monde pour être là ! (et pourtant, j'aime pas le foot !) S'il veut, du côté de l'Alsace il y aurait un Con, (du gros dossier) à remettre en place ! Il a déclaré la guerre à mon fils d'une manière insidieuse, puante.... moi j'enrage à 800km !!
    Mais merci pour ce fou rire (tu racontes tellement bien et l'illustration avec le troll est si.... appropriée...) Ysa, tu es juive, tu en es fière, et ceux qui ne comprennent pas ne sont pas dignes de fouler ton paillasson ! Bisous à toi et à ton "poissonnier" !!! lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du gros dossier ça lui fait pas peur, il est très diplomate le binôme (mille fois mieux que moi) par contre quand il dérape alors là ça fait mal !!!

      Supprimer
  3. Le gardien de l'immeuble où j'habitais avec ex mari est mysogine. Charmant avec mon ex mais odieux avec moi, c'est moi qui prenait toutes les remarques... Il a même été jusqu'à prendre parti lors du divorce et avant de déménager, je l'ai envoyé paître...

    Vous avez bien fait de ne pas vous laisser faire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le coup on est tranquilles, il ne viendra plus nous faire chier et au premier juillet on déménage et j'ai hâte.

      Supprimer
  4. he ben vous allez partir en beauté alors !!!!!! il va même venir vous aider à partir le bougre !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'il ne se pointera plus, il aura un ouf de soulagement quand il saura qu'on se casse (je donne mon préavis fin mars)....puis il fera chier les prochains (si prochains il y a parce que vu le prix de la location ça craint)

      Supprimer
  5. Si tu n'es pas fréquentable, je me demande si je vais continuer à attendre ta visite avec impatience !!!
    Joëlle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pffff, j'suis certaine qu'Uby rêve de me rencontrer Elle !!!

      Supprimer
  6. Ah,l'appât du gain fait dire ou faire n'importe quoi ! Les gens sont vraiment mesquin !

    Bon courage et gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il se venge parce que je ne lui ai rien filé, j'avais pourtant préparé l'enveloppe, tant pis pour lui, il fallait pas qu'il nous cherche pour des broutilles, ça fait maintenant au moins 6 mois qu'il nous emmerde pour un rien, fallait s'y attendre !!!

      Supprimer
  7. Je dois dire que la vie en Israël n'incite pas à tendre l'autre joue. Il m'arrive de faire comme Jules et d'être soulagée...heure-bleue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Jules ne s'est jamais laissé faire, moi non plus d'ailleurs, des fois on lâche l'affaire parce qu'on ne veut pas se prendre la tête, mais là, le JR a dépassé les limites !!

      Supprimer
  8. vous partez pour où ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On reste dans le coin, tu sais bien que si un jour on doit partir ça sera pour rentrer chez nous

      Supprimer
  9. Ba ça alors... j'en reviens pas
    ça y est, vous avez trouvé???
    bises
    le Lion
    jojo

    RépondreSupprimer
  10. coucou ysa, y a pas de gardien dans mon immeuble, et comme chez toi, il y a quelques incivilités, c'est la société d'aujourd'hui, chacun ne pense qu'à lui...bise et bonne journée.

    RépondreSupprimer

Caquetages