mardi 28 février 2012

Agitation nocturne


La chambre baignait dans le noir. Les ombres singulières des arbres du grand jardin se reflétaient sur les rideaux. L’atmosphère était étrange et pesante, presque moite.  Coincée entre les ronronnements du chat et la respiration saccadée du binôme, je peinais à trouver le sommeil, tournant et me retournant sans cesse attendant que Morphée daigne enfin m’accueillir. 

Le réveil indiquait 1 h 40 et je commençais à sombrer dans les précipices quand tout à coup un bruit sourd vint interrompre ma descente. Le chat fût comme électrisé, il fit un bond et en deux enjambées atterrit dans le couloir qui mène au salon. 

Le palpitant passa à la vitesse supérieure, pour moi il n’y avait aucun doute, quelqu’un venait de pénétrer par effraction dans l’appartement. En l’espace d’une seconde je secouais la masse qui dormait du sommeil du juste.

"T’as pas entendu le bruit, réveille toi, y a quelqu’un dans la maison"

"Oui c’est pas grave il va partir" me répond-t’il complètement endormi

"Nan je rigole pas, je te dis qu’il y a quelqu’un, y a eu un gros bruit ça vient de la porte, réveille toi bon sang !"

Mais le binôme est en plein rêve, il me regarde les yeux écarquillés comme s’il avait vu la vierge, grommelle et baragouine, marque un temps d’arrêt et n’a pas l’air de vouloir se lever. Je le secoue et lui répète qu’il  y a quelqu’un dans la maison mais il n'a pas l'air de capter ce que j'essaie de lui expliquer.

De guerre lasse, je me dirige vers le couloir et j’allume tout en grand, je reste figée telle la statue de sel et guette le moindre bruit. Je cherche un objet qui pourrait m’aider à me défendre au cas ou…. Et je ne trouve qu’une bougie de massage sur la commode…. 

Interpellé par mon effroi,  le binôme se décide enfin et se lève d’un coup. Je chuchote afin de ne pas éveiller les soupçons d'un éventuel visiteur et lui crie de faire attention. Il part en éclaireur et moi je suis à l’arrière, toujours avec ma bougie que je finis par reposer, consciente du ridicule de l'objet de défense.

Le binôme est en tenue d’Adam, je lui dis d’enfiler quelque chose car nu comme un ver, face à un adversaire, ça ne le fait pas, mais il est déjà dans le salon et fonce vers la porte d’entrée qui est bien fermée.

"Alors tu vois, y a rien t’as rêvé."

Au même moment le chat attire mon attention, il est en position d’attaque, les griffes plantées dans le tapis et surveille la porte de l’arrière cuisine les pupilles complètement dilatées.

Je fais signe au binôme, y a quelqu’un dans l’arrière cuisine….  je suis en grande panique, en réelle panique et le binôme s’en rend bien compte. L'attitude du chat n'est pas faite pour me réconforter.

"Comment veux tu qu’il y ait quelqu’un dans l’arrière cuisine, tout est bouclé, par où serait-il passé ?"

"Vas voir je te dis !!"

Bien sûr il n’y a personne, on regarde partout, je zieute même le balcon, mais rien….. Les arbres s’agitent toujours, les lumières des réverbères dansent sur les murs du salon et j’entends une voiture qui passe à toute allure sur le boulevard. Le chat s’attelle à son bol de croquettes et semble me rire au nez.

Je viens de voir que l’écran de mon ordinateur n’est pas fermé, je rentre dans le bureau et ......c’est là que je tombe nez à nez avec...... L'AGRESSEUR !!!! 

Il est coincé entre le mur et la chaise de bureau, dans sa chute il a entraîné quelques objets  et il git complètement éventré. Les battements de mon cœur se ralentissent, je pousse un ouf de soulagement, ce n’est qu’un classeur qui est tombé d’une étagère, je peux aller me recoucher !!!

Quand je rentre dans le lit mon binôme me gratifie d’un « t’es vraiment cinglée » et on part dans un grand éclat de rire. 

Ca m’apprendra à regarder Esprits criminels avant d’aller me coucher !!!

11 commentaires:

  1. ah ma douce amie Ysa, j'aurai réagi de la même manière...


    et Alain m'aurait fait la même réflecion que Jules

    on regarde trop les films et en plus... aie aie aie, le black d'esprit criminel (Mlacom dans le sFeux de l'amour) il me fait craquer .;

    ce qu'on est bêtes...mais le jour ou ce sera vrai ?????

    bisous ma ysa que j'aime

    RépondreSupprimer
  2. ah mes fautes .... quel problème :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, Il est top, je suis fan de cette série et je ne m'en lasse pas. Le jour ou ça sera vrai et bien j'suis mal barrée avec le Jules qui met trois plombes à réagir !!!

      Supprimer
  3. La trouille que j'aurais eu également

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme j'avais regardé Esprits Criminel et que j'avais trouvé que c'était un peu hard, forcément après on se fait des films !!

      Supprimer
  4. Pauvre classeur heureusement il n'a pas trop souffert.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bof, il était un peu éparpillé mais plus de peur que de mal !!

      Supprimer
  5. Viens donc ici écouter les bruits de la nuit !!!!
    Joëlle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouh la, ça doit être terrible chez toi, en plus si la meute se met en route ça doit faire hyper peur !!

      Supprimer
  6. Me Kind, j'suis morte de rire
    je t'assure je vivais la chose avec toi là. Moi aussi il m'arrive d'avoir des frayeur en pleine nuit. L'autre jour c'était quand Poussière d'obus s'était levé en pleine nuit pour un p'tit besoin. je ne l'avais pas entendu se lever mais soudain j'ai entendu un bruit bizarre dans le petit couloir qui mène à notre chambre (il n'allume pas la lumière alors, il va à tâton ;-).
    Dans la nuit noire, je vois la porte de la chambre qui s'ouvre doucement, je commence à gueuler; "mais, qu'est ce que tu veux toi?" pensant que c'était un intrus ....
    en tout cas tu m'as bien fait rire
    bises
    Le Lion

    RépondreSupprimer

Caquetages