mardi 11 octobre 2011

Et si c'était vrai ?

J’avais préparé un article tout gentillet que je prévoyais de mettre en ligne ce soir mais vu l’actualité et la joie que les nouvelles me procurent, il est évident que j’ai envie de vous parler de Guilad.

Guilad je l’ai souvent mis à l’honneur sur ce blog, j'ai d'ailleurs une pensée pour lui dans mon article précédent.  Il est présent aussi sur mon second blog « sur la route d’Israël », à ce propos, il est toujours en transformation pour devenir un site qui sera très sympa je vous le promet, mais c’est beaucoup de travail, on a peu de temps, le site est crée, mon binôme a fait le désign, et croyez moi c’est de la bombe, c’est  beaucoup plus attrayant qu’un blog,  pas mal d’articles y sont déjà transférés, j’espère pouvoir le mettre en ligne avant la fin de l’année.

Mais je ne vais pas vous parler de ce blog ce soir parce que ce soir ce qui me met en joie c’est ce que je découvre au fil des heures aux actualités Israéliennes et sur les murs  FB de mes amis Israéliens et juifs de France. On ne parle plus que de ça « un accord aurait été signé avec le Hamas, échange de 1000 prisonniers Palestiniens contre notre Guilad, il pourrait être libéré dans les prochains jours ».

Mon binôme qui est à la pointe des informations puisqu’il a une oreille greffée en permanence sur les informations Israéliennes me l’annonçait déjà en fin d’après-midi. Je l’ai un peu envoyé bouler, je lui ai rappelé qu’il m’avait déjà dit ça un soir quand nous vivions encore à Yaffo, il était certain de ses informations et ça avait été un fiasco total, sans compter toutes les fausses informations qui ont souvent circulé, qui nous ont donné de l’espoir pour ensuite nous laisser dans un total désarroi. Je ne voulais donc pas y croire.

Les heures passent et semblent confirmer que Guilad pourrait bien rentrer à la maison. Je n’ose y penser, je retiens mon souffle et mes larmes, et si c’était vrai ? 

Je reste prudente même si l’information est maintenant très officielle et émane du cabinet du premier Ministre Israélien. Il semblerait qu’elle soit également confirmée par la branche du Hamas.

Nous allons lâcher 1000 prisonniers, dont Marwan Bargouthi qui n’est quand même pas un modèle de sainteté il faut bien le dire et encore le mot est faible,  parmi ces 1000 prisonniers il y a un paquet de terroristes qui ont tué des civils Israéliens alors je comprends que les familles endeuillées soient un peu réfractaires à la libération de ces salopards…. Parce que finalement ces terroristes ne purgeront pas leur peine et n’auront pas la punition qu’ils méritent…..comment ces familles pourront-elles faire leur deuil dans de telles conditions…… c’est un sujet délicat, un terrain glissant sur lequel je ne m’aventure pas, parce que c’est difficile puis nous n’avons pas la certitude qu’une fois relâchés, ces énergumènes bien remontés n’aient pas des idées « kamikaziennes » contre l’état d’Israël.

Je suis partagée parce qu’il me semble impossible d’avoir une idée franche et tranchée, difficile de se positionner et là j’avoue que pour la première fois, j’ai, ce qui s’appelle « le cul entre deux chaises ».  Si je me mets à la place de la famille d’une victime et qu’on libère l’assassin de mon frère, de mon cousin, de mon amie, de mon fils,  je serais la première à hurler et à trouver cela révoltant et injuste, je me battrais pour que justice soit faite et que le monstre qui a commis cet acte odieux reste emprisonné à vie. 

Si je me mets à la place de la famille de Guilad,  bien sûr, je suis la première à crier « oui libérons ces prisonniers palestiniens afin que Guilad puisse rentrer » parce qu’il ne peut pas rester dans cet enfer, parce que s’il est en vie il faut tout faire pour qu’il rentre à la maison, parce que ça a assez duré, parce qu’on a pas le droit de rester sans rien faire, parce qu’il faut examiner toutes les solutions possibles……

Il y a une phrase qui me revient là tout de suite en mémoire….. « qui sauve une vie sauve l’humanité »

Ce soir je suis pleine d’espoir mais de doutes aussi. La question qui me hante est « est ce que Guilad est en vie » ?  Je suppose que si le gouvernement Israélien a signé cet accord c’est qu’il a eu des preuves en retour, parce que je ne veux pas penser à nos derniers échanges de soldats. Ehoud Goldwasser et Eldad Regev, prisonniers du Hezbollah et du Hamas nous avaient été rendus dans des cercueils à la frontière de Rosh Hanikra (frontière au nord d’Israël avec le Liban).

Je ne veux pas penser au pire, mon mot de ce soir c’est « Hatikva » qui veut dire l’espoir et quand l’espoir renaît, on se sent tout à coup pousser des ailes. J’imagine déjà la joie que je vais ressentir, les larmes de bonheur que je vais verser et la bouteille de champagne que je vais déboucher….

L’espoir renaît mais je reste prudente, parce que là bas, tout peut très vite changer, un accord peut très vite être annulé, je n’ai aucune confiance au Hamas…. D’ailleurs au moment où je vous écris, il y a des tirs de kassams provenant de la Bande de Gaza sur la ville d’Ashkelon….. c’est dire si tout ça est bien fragile. 

Ce soir Je vais m’endormir avec des étoiles plein la tête, mes rêves seront lumineux comme la ville de Jérusalem, roses comme les montagnes du Néguev au soleil couchant, et chauds comme le sable du désert. Je vais me lover dans les eaux de la Mer Morte et je me laisserais bercer jusqu’au lever du jour….. ce soir j’ai un air qui me trotte dans la tête……. L’espoir, oui l’espoir……

Aussi longtemps qu’au fond du cœur
L ’âme juive vibre,
Vers les confins de l’Orient
Un œil sur Sion observe.
Nous n’avons pas encore perdu notre espoir
Vieux de deux mille ans,
De vivre en peuple libre sur notre terre,
Terre de Sion et de Jérusalem.

18 commentaires:

  1. C'est justement les premières semaines où j'ai fait la connaissance de ton blog, que j'ai visité celui que tu consacres à Israël avec de si belles photos ! C'est toi qui m'a appris cette histoire tragique, car je ne savais rien.
    Depuis, à chaque fois que j'en entends parler, instinctivement je pense à toi !
    Comme ce soir, j'ai cliqué sur toutes les chaines infos, je n'osais y croire, mais je crois bien que maintenant c'est officiel et j'espère de tout mon coeur que la situation va s'éclaircir très rapidement, qu'il ne faille pas attendre et attendre...
    Tu vois, l'espoir ne fait pas que faire vivre, c'est bien plus que cela... Ne jamais abandonner et surtout en parler comme tu as sus si bien le faire...
    Je pense à toi très fort ce soir ainsi qu'à Gilad et sa famille et merci à toi de nous avoir tout au long de ces années fait partager cette terrible histoire...
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Ysa ! J'espère de tout coeur qu'il soit toujours en vie ! J'éspère de tout coeur que chacun arrive a trouver un accord afin de vivre en harmonie ! belle soirée à toi !

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai rien a ajouter, j'ai a peine fermer l'ouil cette nuit.
    Pourvu...

    RépondreSupprimer
  4. Il faut y croire, le non espoir est assassin.
    Joelle

    RépondreSupprimer
  5. J'ai pensé à toi hier en entendant la nouvelle.

    RépondreSupprimer
  6. comme je te l'ai dit chère Ysa , ma première pensée pour lui, ma seconde pour toi. moi je n'ai pensé qu'au bonheur, le sien, sa famille, mon homme m'a ensuite tenu toutes els réflexions et questions que tu te poses... Un homme pour mille prisonniers... qui feront peut-être encore combien de morts en sortant ...

    ce dilemne est terrible! et entache un peu la joie... mais non..! il va rentrer c'est ce qui importe..!
    je vais dire une chose terrible..mais si c'était mon fils, le reste du monde me serait complètement égal...

    alors pensons au bonheur de ce soldat... et pour le reste, oui pensons aussi aux pauvres victimes innocentes...que c'est dur les sentiments humains...

    moi aussi j'ai connu, comme Virginie, ce blog ou tu en parlais et j'ai de suite adhéré à cette cause... je serai encore là pour le prochain, pour toi !
    tendresses amicales

    RépondreSupprimer
  7. Hatikva ! quel joli mot ! Et comment dit-on "confiance" ?

    RépondreSupprimer
  8. Comme tes autres amies, je vois que ma première pensée a été pour toi hier soir !
    J'ai failli prendre le téléphone et t'appeler (mais je suis terriblement timide, j'aime pas déranger alors je me suis abstenue).
    C'est une bonne nouvelle... mais le prix à payer est quand même disproportionné : Un militaire contre un millier de combattants....
    J'espère quand même que ça va se faire vite, et qu'il va bien !
    Allez, mon prochain mobile, ce sera une étoile de David en son honneur !

    RépondreSupprimer
  9. Je crois que ça va se faire, Ysa. Content pour toi et lui ♥

    RépondreSupprimer
  10. Qu'est-ce qu'on pourrait bien rajouter ??? RIEN. Je partage toutes tes paroles, ce dilemne aussi : c'est totalement justifié et quand on ressent un minimum d'empathie d'un côté comme de l'autre, il est très difficile de ne pas penser à ceux qui ont souffert et qui souffrent toujours... Mais je ne peux m'empêcher de penser à ce jeune homme et à toutes ces années qui l'ont inévitablement changé. Je ne peux penser une seule seconde qu'il ne soit pas vivant !
    Comme je te l'ai dit sur ton mur, à chaque fois que j'entends parler de lui, je te vois en fond d'écran. Je n'ai jamais vu une personne aussi engagée que toi ; tu n'as jamais lâché prise. Je voudrais tant que ses parents lisent tout ce que tu as publié sur leur fils...
    C'est drôle, quand il sera libéré (et il le sera !), peut-être sentiras-tu comme une légère brise près de ton visage : ce sera le baiser que je t'aurai envoyé pour partager ce moment d'Emotion avec toi...
    Dan.

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Ysa, j'espère que tous ces espoirs se concrétiseront, et que le mot liberté reprendra tout son sens, dans cette région du monde...je partage assez bien ta réflexion sur cet événement, mais ne peux juger avec autant de précisions que toi...je t'embrasse, et comme comme toi, je suis l'évolution de l'évènement de très près...bonne journée...

    RépondreSupprimer
  12. Le ministre de la Défense, Ehoud Barak, a soutenu ce mercredi à la radio israélienne qu'il s'était toujours senti responsable du sort du soldat Guilad Shalit. Il a estimé que l'accord signé avec le Hamas pour obtenir sa libération était la "bonne décision" à prendre. J'espère qu'ils l'ont prise !

    RépondreSupprimer
  13. Comme quoi, il faut jamais baisser les bras!!
    Bises mon Ysa

    RépondreSupprimer
  14. VIRGINIE : Maintenant c'est la longue attente, il devrait retrouver sa famille et sa patrie mardi normalement, mais tout cela reste quand même fébrile, je n'ai pas confiance aux interlocuteurs palestiniens. Je me réjouirais quand Guilad sera réellement en sécurité parmi les siens. Je n'ai pas fait grand chose, en parler, le rappeler dans certains de mes articles, mettre sa photo, mettre son badge sur ma photo FB, ce ne sont que des gouttes d'eau, mais pour moi c'était vital....

    JERRY LE MAGICIEN : pour vivre en harmonie il faudra encore bien du temps, c'est trop complexe là bas, tout semble si simple vu d'ici, mais quand on est sur place c'est une autre histoire..... mais il faut garder l'espoir

    Anonyme Mumu peut-être ? : J'ai eu du mal à dormir aussi, trop excitée par ce rebondissement...

    JO : Oui tu as raison, l'espoir c'est important, c'est ce qui aide à continuer les combats et à avancer

    RépondreSupprimer
  15. BRICO GIRL : Oui, beaucoup ont pensé à moi en entendant cette nouvelle, ça fait plaisir

    NANOU : Bien sûr je répondrais comme toi, si c'était mon fils, la seule chose que je voudrais c'est qu'il rentre à la maison, peut importe le prix....

    MONETTE : Oui j'aime bien ce mot, confiance se dit EMOUNA.... et il y a une belle chanson de Sarit Haddad qui dit "Emouna.... mila gdola..."
    ce qui veut dire la confiance est un grand mot !!!

    RAINETTE : Tu es aussi timide que moi, remarque on a les mêmes prénoms c'est pas pour rien !!! Oui oui fais la cette étoile, elle te portera bonheur !!

    RépondreSupprimer
  16. JACK : Je l'espère sinon la déception sera plus que terrible et là je risque bien de le perdre cet espoir

    CARELI : Oui je la sentirai cette légère brise contre mon visage, tu es loin mais on est si près avec le coeur et ton message me fait monter les larmes, je t'envoie des millions de Nechikot Yaffa cheli

    LE PIERROT : Merci merci et tu as raison de dire que c'est difficile de juger de ce qui se passe là bas, j'aimerais que tout le monde puisse penser comme toi...

    MAE : Oui Barack était ok depuis le début, il n'y a eu que 3 voix contre lors de la réunion, de ce côté là on est tranquille, c'est signé, maintenant on attend la suite, ce sont les jours les plus longs qui commence, surtout pour la famille, on parle d'une libération mardi prochain, inutile de dire que l'on va être scotchés aux infos israéliennes !!

    VICTORIA : Oui c'est toujours ce que me dit Jules, il faut garder espoir, parfois c'est pas facile surtout quand le temps s'éternise, pour Guilad c'était long, trop long, j'ai failli ne plus y croire....il reste 4 jours....

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour Ysa, merci de ton gentil coucou chez moi et de ta réponse içi...j'espère simplement qu'un jour la paix règnera dans cette région du monde, ces peuples sont fatigués de la guerre, mais malheureusement, il est toujours des fous pour souffler sur les braises, l'homme n'est qu'un âne...je t'embrasse, passe un bon après midi...

    RépondreSupprimer
  18. De gros bisous ma Havera en passant, entre valise et préparatifs de départ ...

    Douce journée.

    RépondreSupprimer

Caquetages