jeudi 25 août 2011

Il pleut sur Israël

Il pleut, il pleut bergère, rentre tes blancs moutons…… si j’avais envie d’ironiser c’est ce que je chanterais sauf que je n’ai pas envie de rire, que je suis plutôt en colère et que cette fameuse pluie ne ressemble en rien à de jolies gouttes d’eau translucides qui viennent délivrer la terre de sa sécheresse, cette pluie là vous ne la connaissez pas, tant mieux, je vous souhaite de ne jamais avoir à faire à elle.

C’est une pluie vicieuse et insidieuse, lâche et meurtrière, elle a la tête du serpent et la vitesse de l’éclair, elle est déclenchée par des groupes de salopards que certains appellent activistes mais que moi je nomme terroristes, parce qu’il faut arrêter de jouer avec les mots.

Depuis plus de 8 jours maintenant, Israël est sous les tirs, missiles, roquettes, obus de mortier,  vous n’êtes pas au courant ou si peu, c’est vrai qu’il faut être initié pour en entendre parler. Il y a deux jours un exploit,  15 secondes aux infos, ça a du leur arracher la gueule et leur fendre le cœur de devoir nous informer et encore, laissez moi rire, quand je vois comment l’information est distillée, je n’ai qu’une envie, les baffer à travers le poste de télé. 

Alors moi je vous le dis, après vous en faites ce que vous voulez, vous riez sous cape, vous compatissez, vous me détestez encore plus en pensant « celle là alors, elle profite de son blog pour faire de la pub » c’est vous qui voyez…. Pour moi c’est un devoir d’en parler parce qu’il faut que vous sachiez et que vous soyez informés.

Depuis 8 jours les populations civiles des villes et alentours de  Beer-sheva, Sderot, Ashkelon, et Ashdod sont bombardées. A ce jour le bilan est d’une cinquantaine de blessés et de 2 morts. Je t’entends déjà toi le lecteur anonyme dire « tout ça pour deux morts », bein oui du con, deux morts et en plus  des morts Israéliens alors forcément tu t’en contre fiche parce que toi t’es de l’autre côté, tu soutiens le peuple palestinien, tu le soutiens pourquoi au fait ? Je vais te le dire moi, tu le soutiens parce que la vérité est que tu n’aimes pas Israël…. T’as pas plus de sympathie que ça pour les palestiniens mais comme t’es profondément antisémite et antisioniste de surcroît et bien t’as choisi ton camp, sans compter tous les clichés qu’on t’a fourré dans le crâne alors là t’es au top de la haine et de la connerie !!!

Mais revenons à nos moutons, la colère m’égare…. Depuis 8 jours ce sont une vingtaine de kassams ou autres par jour qui sont tirés sur les villes, les habitants passent leur temps en faisant des allers-retours dans leurs miklats (abris). Je ne sais pas si vous pouvez imaginer, je pense qu’il faut avoir vécu là bas pour savoir, pour comprendre et pour ressentir. Des sirènes vous en avez tous entendus, celles d’Israël peut-être pas, une sirène c’est une sirène me direz vous, sauf que là bas on sait ce que ça veut dire. 

Mes amis d’Ashdod ne vivent plus normalement, ils vont et viennent au rythme des alarmes et ont à peine 45 secondes pour rejoindre leur abri. Ils ne dorment plus vraiment, ils guettent le déclenchement de la sirène et comme la ville voisine d’Ashkelon n’est pas loin, dans le silence de la nuit, ils entendent quand ça sonne là bas aussi. Quand ils sont dans leur miklat ils se figent et écoutent, se demandant ou l’engin va tomber, il y a ensuite l’énorme bruit qui fait sursauter et il y a tout ce qui tourne autour, le stress, la peur, l’inconnu et j’en passe…… psychologiquement tout cela est difficile à vivre. 

Il pleut il pleut bergère, ça n’arrête pas depuis 8 jours, mais on en parle pas, pourquoi je ne comprends pas. Israël riposte par des raids aériens, des petits raids diront nous, des terroristes ont été éliminés, la population civile n’a pas été touchée, à peine quelques blessés, je dirais tant mieux, parce que quoi que tu puisses penser toi l’anonyme, nous les Israéliens on n’est pas des terroristes et des tueurs comme on a bien voulu te le marteler, la vie est primordiale et on se défend quand on est attaqués et là tu vois depuis 8 jours on est canardés en force. Le Hamas aimerait déclencher une guerre, c’est l’Iran qui tire les ficelles. L’Egypte n’est pas nickel non plus, l’attentat de jeudi dernier est là pour le prouver. 

Personne n’en parle ou alors si peu on entend par ci par là « un raid Israélien a fait deux victimes dans la bande de Gaza  en réponse à des roquettes tirées sur Israël », et qu’est ce qu’il retient là dedans le brave citoyen qui écoute la radio ou somnole devant son poste de télévision….. Il retient que ces salopards d’Israéliens ont encore une fois tué des palestiniens, parce qu’il n’a retenu que la première partie de la phrase, bein c’est fait exprès tiens, imagine que l’on dise « ce matin, Israël a reçu des kassams provenant de la bande de Gaza, trois personnes ont été blessées dont une dans un état grave….. forcément ça change la donne !!!  je te rassure toi l’anonyme, dors tranquille, l’information n’est jamais donnée de cette façon, c’est toujours à l’envers…. Ça passe mieux et c’est plus pratique pour faire gober que les Israéliens sont des méchants.

Il pleut il pleut bergère, je veux simplement te dire que depuis 8 jours on est sous le feu que pour l’instant Israël n’a pas vraiment répliqué mais qu’à mon avis ça va venir, parce que tendre l’autre joue là c’est plus possible, il y a une population civile à protéger, des femmes, des hommes et des enfants. Franchement on n’a rien à se reprocher, on a rien fait de particulier pour mériter cette pluie de missiles. Tu vois je dis « on » alors que je ne suis même pas là bas et qu’est ce que je culpabilise d’être là !!! 

Je voudrais simplement te dire de ne pas être surpris quand dans les jours prochains on te dira qu’Israël a attaqué. Tu sauras alors qu’Israël n’a pas attaqué, Israël a simplement riposté…. Bein quoi, ton voisin t’empoisonne la vie et tu ne dis rien toi ? Je suis certaine que tu réagis pour moins que ça !!!  

Je ne suis pas partisane de guerre ou de violence, mais face à des terroristes on n’a pas le choix. On pourrait discuter certes mais discuter avec des gens qui ne reconnaissent pas notre existence c’est impossible, discuter avec des gens qui n’ont en bouche que le mot « djihad » c’est hors de question puis comment discuter avec en face des cinglés qui ne pensent qu’à s’armer et qu’à tuer…..

Il y a une phrase qui depuis quelques jours est mienne, elle n’est pas de moi, elle est de Golda Meir, elle dit simplement « je préfère vos condamnations à vos condoléances » elle reflète tout à fait mon état d’esprit en ce moment.

jeudi 18 août 2011

Voyage par procuration


Elle m’a envoyé son planning afin que je puisse la suivre tout au long de son parcours là bas sur la terre sainte, je crois qu’elle avait compris que ça me ferait plaisir de pouvoir vivre en virtuel chacun de ses déplacements et elle a tapé dans le mille.

Depuis son départ je voyage avec elle, sans qu’elle ne le sache vraiment et pourtant je suis certaine qu’elle pense à moi. Je lui ai donné des indications sur certains endroits et je lui ai fait des recommandations avant qu’elle ne parte. Chaque matin je regarde le planning et j’arrive à me projeter dans les endroits qu’elle visite, j’imagine ses découvertes à chaque instant et je pourrais presque percevoir les émotions qu’elle ressent.

Je voyage par procuration, je suis une petite fée invisible à ses côtés, dommage que je ne puisse lui parler. La semaine prochaine sera chargée d’émotion parce qu’elle visitera Jérusalem et des endroits qui comptent particulièrement pour elle. 

Elle ressentira une énorme émotion au  St Sépulcre, j’ai vu tellement de pèlerins pleurer dans cet endroit, je pense qu’il lui sera difficile de retenir ses larmes, elle en gardera un souvenir inoubliable et cet endroit renforcera certainement sa foi.

Le kotel (mur des lamentations) lui procurera des frissons et peut-être aussi de l’émotion, après tout faut-il être juif pour ressentir la puissance spirituelle de ce mur ? J’ai vu des prêtres et des sœurs avec la larmichette au coin de l’œil !!!  Il faut qu’elle soit au top, elle a une mission à accomplir pour moi là bas et je sais qu’elle n’oubliera pas. Il y aura aussi la visite du Yad Vashem (le musée de l’holocauste), je l’ai déjà un peu briffée, elle sait à quoi s’en tenir mais on  n’est jamais vraiment préparé à ce genre d’endroit.

J’espère qu’elle n’essaiera pas de marcher sur le kinneret (lac de Tibériade) parce qu’à mon avis ça sera mission impossible, je vois qu’un tour de bateau est prévu, c’est plus prudent,  ce lac va lui plaire c’est certain, elle va visiter la maison de Pierre et Tabgha (la multiplication des pains). Je suis en train de penser que je n’ai pas effectué ces visites, je suis pourtant passé des dizaines de fois devant,  faudra que je me mette ça en pense-bête pour le jour où…… 

Il y a des endroits que je ne connais pas et qu’elle me fera découvrir dès son retour, c’est le monde à l’envers, c’est moi l’Israélienne et cette fois c’est elle qui me guidera, ainsi elle me ramènera plein de photos de Jéricho (je n’ai pas le droit d’y entrer avec mon passeport Israélien), il paraît que c’est super beau, mon binôme y est allé il y a très longtemps, ça lui avait plu.

Je voyage par procuration, à défaut de grive on mange du merle, j’aimerais vraiment la voir s’émerveiller, je l’imagine comme une enfant qui découvre quelque chose de magique, j’imagine ses yeux écarquillés en train de photographier et encore photographier,  j’attends avec impatience son retour pour avoir son avis, ses opinions, ce qu’elle a aimé, ce qu’elle a détesté.

Mais que pourrait-elle détester ? Tous les amis qui sont venus chez moi ont adoré, certains sont mêmes revenus plusieurs fois…..  Je rêve de l’entendre me dire « j’adore ton pays » et tout à coup la panique m’envahit, aura-t-elle le temps de vraiment se faire une opinion, va-t-elle réellement côtoyer le peuple juif, et là j’ai beau être la petite fée qui voyage à ses côtés, je n’ai pas la réponse et je ne le saurais que dans 8 jours….. C’est trop long, j’aimerais déjà savoir, je suis impatiente, mais je n’ai pas le droit de lui gâcher son plaisir !!! 

Je voyage par procuration et je vais m’éclater avec elle en escaladant Ein Gedi dimanche, j’espère que l’on rencontrera les bouquetins et qu’on se trempera les pieds dans les cascades, elles sont fraîches et vu la chaleur qu’il fait elles sont appréciées.

C’est drôle comme j’arrive à me projeter dans les endroits comme ça en fermant les yeux, comme si j’étais à côté…..  Non ne dit rien, j’suis trop forte je le sais !!! 

Sinon je vais te confier un secret, Jules est en train de me faire un joli site pour abriter mon blog « Sur la route d’Israël »,  -bein oui parce qu’après tout, ce blog mérite bien un site spécifique, je suis impardonnable, je l’ai laissé à l’abandon- alors bien sûr ne t’attends pas à ce qu’il soit mis en ligne tout de suite car c’est un sacré boulot, je vais profiter pour peaufiner les articles existants, tout chambouler, étoffer, mettre de nouvelles photos, c’est pas une idée qu’elle est bonne ça ? 

Ce site va me remettre en selle, tous les moyens sont bons pour voyager en virtuel…… jusqu’au jour où….. Mais chut, il n’y a que lui là haut qui connaît la date de mon retour et j’ai beau le soudoyer, j’ai beau tout essayer,  il ne veut rien dire !!!  

jeudi 11 août 2011

Si j'étais elle

T’as jamais eu envie d’être quelqu’un d’autre toi, ou alors de ressembler à quelqu’un, même l’espace d’un instant ? Bein moi si !!!

Tiens par exemple quand j’étais petite (il y a très longtemps),  j’ai eu une période « Dalida », je devais avoir 8 ans à tout casser et on m’appelait comme ça dans le petit village de Corrèze, certainement à cause de mes longs cheveux blonds qui bataillaient dans tous les sens et de la façon dont ils étaient coiffés. Je passais mon temps aussi à chanter et j’utilisais ma brosse à cheveux comme micro, paraît que ça valait le coup d’être vu, dommage ça n’a jamais été immortalisé sinon tu penses bien que j’aurais couché ici même la photo afin de t’en faire profiter.

J’ai eu une période ou je voulais ressembler à Sylvie Vartan, j’étais fan à fond la caisse et j’en voulais à mes parents de ne pas m’avoir faite avec des dents écartées, à part la couleur des cheveux, ma taille mince et des postures que je copiais allégrement, je n’ai jamais réussi à ressembler à mon idole, je n’avais même pas le chien adéquat, je me trimballais un caniche à la place du Yorkshire ou du bichon et ce n’est que bien plus tard que j’ai eu le chien mais mes envies de clonage avaient disparues.

Mouahahaha, j’ai eu, sans le vouloir, mon quart d’heure France Gall, je me demande même si c’est pas elle qui m’a copiée, nous étions coiffées de la même façon et promis je ne l’avais pas fait exprès.  En regardant des photos de magazines j’avoue qu’il y a parfois eu ressemblance, et qu’on était souvent synchro au niveau des cheveux,  c’était dans les années 80 et comme j’aime bien la chanteuse, c’était plutôt flatteur quand on me le faisait remarquer. Ceci dit, t’emballe pas, c’était une ressemblance comme ça vite fait, une allure quoi,  parce que dès qu’on s’attardait un peu, on voyait bien qu'on était pas jumelles !!!

C’est des lubies de jeunesse tout ça, on se cherche, on voit des modèles, on aimerait leur ressembler, on copie, même coupe de cheveux, même façon de s’habiller,  puis en vieillissant on trouve sa propre personnalité et son propre style.

T’es en train de te demander pourquoi je te raconte tout ça et où je veux t’emmener. Non je sais bien que tu t’en fiches pas mal que j’aie pu ressembler à Dalida ou autre et je t’avoue que moi je m’en fiche aussi.

Mais tu vois là, aujourd’hui, et bien ça me reprend.

Quoi ?  

Oui je sais, c’est plus de mon âge de vouloir jouer les midinettes ou de copier des stars, j’en suis bien consciente mais pourtant là tout de suite  j’ai vraiment mais alors vraiment envie d’être ELLE.

Non parce que franchement t’as vu le temps qu’il fait dehors, c’est gris, c’est venteux, parfois il pleut, on peut pas sortir c’est déprimant. Je ne rêve que d’une chose, rester sous la couette, dormir et gloutonner, le problème c’est que je ne peux pas le faire…..

Moi je dis y en a qui ont vraiment de la chance, j'ai trouvé ma prochaine vie !!! 


vendredi 5 août 2011

Un non anniversaire


5 août 2002, nous partions pour un voyage que nous pensions sans retour….. Nous recommencions une nouvelle vie, un nouveau départ qui n’allait pas s’avérer de tout repos mais qui allait nous apporter une sacrée richesse nous en étions persuadés.

 5 Août 2002, je laissais mon poste de responsable du service scolaire d’une mairie à regret, parce que j’aimais ce job plus que tout, j’avais trimé pour obtenir les concours, mais ce qui m’attendait là bas était bien plus beau et bien plus fort et valait bien de faire ce sacrifice j’en étais certaine.

5 Août 2002, nous abandonnions nos amis, je nous vois encore à l’aéroport des larmes plein les yeux, le cœur lourd, nous demandant quand nous nous reverrions. Les proches, les vrais étaient là, ils avaient tenu à nous accompagner pour ce nouveau départ, ils voulaient être là pour vivre avec nous cette aventure peu commune mais tellement belle.

5 Août 2002, Chat, chien et perroquet nous accompagnaient dans ce périple certainement très stressant pour eux, mais il était inconcevable de ne pas les emmener, ils allaient comme nous devoir prendre de nouvelles marques, sur une nouvelle terre, affronter la chaleur qu’ils ne connaissaient pas, mais ils étaient avec nous et je crois que pour eux c’était le principal.

5 Août 2002, nous partions avec les deux filles, Marianne 12 ans, Rébecca à peine trois, elles allaient toutes les deux devoir s’adapter à une nouvelle langue, une nouvelle école, de nouveaux amis. Je vois encore mon fils à l’aéroport et je me vois pleurer dans ses bras parce que je le laissais en France, j’avais  l’impression de l’abandonner, mais il voulait continuer ses études et sa vie était ici….

5 Août 2002, je crois que je n’ai jamais autant pleuré ni stressé de ma vie. J’étais dans un état second, heureuse de partir mais tellement malheureuse de laisser derrière moi tout ce que j’avais construit jour après jour. Je partais vers l’inconnu, je n’avais plus rien en France et encore rien en Israël. 

5 Août 2002, dans l’avion qui m’emmenait vers la terre promise, j’étais assaillie d’interrogations, incapable de réfléchir, tout se bousculait dans ma tête et la question qui revenait perpétuellement était  « est ce que j’ai fait le bon choix pour les enfants, et si j’avais fait une énorme erreur »….. l’heure n’était plus aux questions pourtant, la machine était en route et l’avion ne ferait pas demi-tour !!!

5 Août 2002, en soirée, nous posions le pied sur le sol Israélien, accueillis avec des familles qui arrivaient d’autres pays, nous étions regroupés dans une salle spéciale à l’étage de l’ancien aéroport. Un accueil sympathique, avec boissons et sandwiches, on entendait parler plusieurs langues, nous avions tous en commun l’arrivée sur cette terre pour y commencer une nouvelle vie

5 Août 2002 à 22 h 30, nous étions officiellement Israéliens, on nous avait remis nos papiers d’entrée sur le territoire, donné des informations afin d’assurer nos premiers pas, félicité de notre choix, accueillis à bras ouverts et rassurés, il n’y avait plus qu’à !  un taxi payé par le Ministère de l’intégration nous attendait pour nous emmener dans notre nouvelle demeure, une villa à Ashdod que nous avions louée par Internet, une belle villa de 250 mètres carrés parce qu’il fallait que tout soit parfait pour ce nouveau départ.

10 ans jour pour jour aujourd’hui mais il n’y aura pas d’anniversaire parce qu’un maillon de la chaîne s’est brisé en route et malgré nos efforts, nous n’avons pas réussi à le consolider. 

Nous devrions être en train de souffler nos 9 bougies là bas dans notre appartement de Jaffa,  j’imagine le gâteau,  je vois même les flammes scintiller, je les entend crépiter, nous avons attendu la tombée de la nuit pour avoir un peu de fraîcheur, nous sommes sur la terrasse, cette belle terrasse qui domine la mer et nous fêtons la joie de vivre ici sur cette terre que nous chérissons,  je lève mon verre à la fierté d’être Israélienne et je regarde le paysage, la mer, les bateaux, la vieille ville de Jaffa, je sens l’odeur du jasmin et des grillades qui viennent des parcs publics.

5 août 2011, le destin en a décidé autrement, plus de poste de responsable d’un service, mais un poste de gérante d’une petite boîte de cosmétiques que nous faisons avancer contre vents et marées et qui nous bouffe la majeure partie de notre vie…

Les amis d’antan, ceux que nous pensions les vrais, les fidèles, les indéboulonnables ont disparu, éparpillés en cours de route,  évaporés dans la nature…..

Nos fidèles compagnons à 4 pattes ne sont plus, Sasha le perroquet a été volé quelques jours après notre arrivée en 2002, linotte la chatte qui nous suivait partout repose dans un jardin de Tel-Aviv et Moïse, le chien d’une vie, est mort deux mois après notre retour en France, il est enterré avec les chiens de la famille dans le jardin de mes grands-parents….

5 août 2011, j’ai envie de pleurer mais ça ne servirait à rien, je m’accroche à des souvenirs et des morceaux de vie qui ne reviendront plus. Je suis en colère contre moi, contre nous, parfois contre lui là haut. Je suis en colère contre le monde entier. 

Si seulement je pouvais revenir en arrière…….