mardi 26 juillet 2011

Lettre à Monette


Tu vas enfin poser le pied sur ce sol dont je t’ai tant parlé, dommage, je ne serais pas là pour t’accueillir à l’aéroport, pourtant nous en avions tant rêvé !!

Ne te formalise pas sur la sécurité, dis toi que c’est pour le bien de tous, que c’est une protection, ca commencera dès l’aéroport à Paris et ça se terminera quand tu reposeras le pied sur le sol Français.  Ne te sens pas agressée quand on te demandera d’ouvrir ton sac, là encore c’est pour la sécurité, on est jamais assez prudents, ça peut faire bizarre pour les non initiés mais tu apprendras vite, ça fait partie du paysage Israélien, après on ouvre nos sacs machinalement et quand quelqu’un refuse d’ouvrir le sien, on l’engueule, parce qu’on sait que c’est pour notre bien.

Tu seras gênée par la langue, mais ne t’inquiètes pas, tous les Israéliens parlent l’anglais et même tellement bien que parfois tu en pâliras de jalousie et puis l’hébreu c’est joli à entendre, c’est parfois doux et ça sonne si bien dans les chansons. De toutes façons je ne sais pas pourquoi mais là bas on arrive toujours à se faire comprendre !!! 

Je ne me souviens plus bien de ton périple, j’aimerais bien que tu me le renvoies afin que je te donne plus d’informations,  je sais que c’est un pèlerinage que tu fais et pas vraiment un voyage pour faire du vrai tourisme et flâner.  Tu n’auras peut-être pas le temps d’arpenter la tayelet de Tel-Aviv, d’aller humer l’air de ma petite rue, la bas ou les bougainvilliers avachis sur les murs de vieilles pierres se chauffent au soleil,  là bas où j’ai passé mes derniers jours heureux…. ma petite rue m’attend, je le sais….  

Peut-être pourras tu te baigner dans la Mer Morte, attention elle est très chaude à cette époque, le sable brûle, mais c’est tellement bon. Tu te retrouveras en train de flotter entre les montagnes et un ciel bleu sans nuage, autour de toi ça sera le vide, juste ce paysage sublime avec la frontière jordanienne qui passe au milieu, quand la nuit tombera les montagnes revêtiront leurs plus belles couleurs rien que pour toi et tu te sentiras bien, le corps et l’âme reposés, tu seras tellement bien que tu ne voudras pas en partir.

Est-ce que tu visiteras la vieille ville de Yaffo ? si oui, n’oublies pas d’aller sur le petit pont de bois, c’est le pont des vœux, tu y trouveras tous les signes astrologiques et si tu as un souhait, tu le fais en te mettant devant le tien et en regardant la mer…. La dernière fois que j’y suis allée, mon vœu n’a pas été exaucé mais peut-être que le tien le sera. 

Quand tu entreras dans Jérusalem, tu seras aveuglée par la luminosité, prends le temps de bien regarder le ciel et tu  verras cette lumière qui brille bien plus fort qu’ailleurs, tu sentiras cette atmosphère particulière et je suis certaine que tu vivras ce lieu de façon très spirituelle, Jérusalem dégage quelque chose de magique qu’il est difficile de définir, là bas on se sent apaisé et serein, plus rien ne compte. Tu traverseras les petites ruelles en pierre et tu chercheras un peu de fraîcheur, tu verras des hordes d’enfants religieux courir dans les rues, des chats errants qui quémandent de la nourriture et des touristes de partout, beaucoup de touristes.

Tu visiteras le St Sépulcre et tu referas les stations du chemin de croix,  je sais que c’est pour ça que tu vas là bas, tu verseras certainement des larmes sur la tombe de Jésus et le St Sépulcre te marquera à jamais. Pour moi ce fût différent, j’ai trouvé l’endroit joli mais je n’ai rien ressenti. C’est le mur qui m’a ébranlée et qui m’a fait verser mes premières larmes. Ce mur est si beau, si fort, si grand, on se sent si petit à ses pieds….. le kotel, c’est comme ça qu’on l’appelle là bas. 

Quant tu te trouveras face à ce mur, n’oublie pas une petite prière pour moi, je sais que tu la feras. Ne sois pas timide, il est impressionnant et il supporte tellement de prières, de douleurs et de pleurs que parfois je me demande encore comment il fait pour survivre. Ce mur tellement convoité, ce mur que nous avons récupéré durant la guerre des 6 jours, ce mur lourd d’histoire….. Il est magnifique, il est somptueux, majestueux… Je sais que tu l’aimeras….

Quand tu le quitteras, ne lui tourne surtout pas le dos, tu verras beaucoup de gens partir à reculons car on ne tourne pas le dos à ce symbole qui est le lieu le plus sacré du peuple juif, si tu oublies ne t’inquiètes pas, personne ne t’en tiendra rigueur.

Si l’envie te dit, n’oublies pas de te faire prendre en photo avec nos soldats, tu verras comme ils sont gentils, toujours partants pour poser, en parlant avec eux tu les verras peut-être d’une autre façon, tu les verras comme des humains, des jeunes qui ont envie de paix et qui aimeraient s’amuser comme tous les jeunes de leur âge au lieu de donner 3 ans de leur jeunesse à l’armée. Tu ne verras pas les monstres sanguinaires que l’on décrit dans les journaux télévisés, tu  apprendras simplement que ça fait partie de la vie Israélienne, c’est un passage obligé pour ces jeunes, ils meurent parfois pour assurer notre sécurité. 

J’aimerai être avec toi là bas, je m’imagine venir t’accueillir à l’aéroport et je te vois arriver parmi la foule,  l’aéroport est très sympa, garde ta CB pour la faire chauffer quand tu repartiras, le duty free de là bas c’est un vrai duty free avec des vrais prix !!!  

Oui j’aimerais vraiment être avec toi là bas mais La vie en a décidé autrement, je ne serais pas là pour te guider, pour te montrer tous les petits coins que je connais mais je serais avec toi en pensée. J’espère  que tu partageras avec moi toutes les photos que tu vas ramener. 

Quand tu reviendras de ce beau voyage, tu comprendras enfin pourquoi je suis tellement attachée à ce pays…. Peut-être même que tu seras triste de le quitter, c’est ce que certains de mes amis ont ressenti quand ils sont venus me visiter. 

Ton rêve se réalise, pour le mien il faudra attendre encore un peu mais je forme le vœu que dans quelques années on se retrouve là bas et cette fois je serais à l’aéroport pour t’accueillir, j’aurais alors à la main des ballons bleus et blancs et nous les ferons s’envoler dans le ciel d’Israël, c’est une promesse que je te fais et je la tiendrais.

נסיעה טובה מונאט




18 commentaires:

  1. Chère Ysa, merci ! Oui, moi aussi c'est promis : je ferai pour toi une prière ( je pense savoir très exactement celle qui est la plus chère à ton coeur... ) Je suis heureuse de faire bientôt ce voyage en Terre Sainte !
    Et tu sais que tu peux compter sur moi pour les photos ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Mon Dieu comme je me suis envolée avec toi, ma Belle Blonde !!!
    Exactement comme la 1ère fois où je t'ai lue... A chacune de tes paroles, de tes descriptions, j'étais là, tout près de toi mais bien-sûr, jamais autant que sur le fameux pont des souhaits...
    Jamais PERSONNE ne décrira ce pays aussi bien que toi, avec autant d'amour, de respect et d'attachement que toi !
    Tu m'as fais replonger dans mes souvenirs, lorsque je t'ai contactée et que, pour mon plus grand bonheur, tu m'as répondue et que "tout" a alors commencé...
    Je ne te connais pas, Monette, mais je te souhaite un très bon voyage (je sais aussi qu'il sera bon), profites-en bien car le séjour sera de toutes façons trop court...
    Ma Belle Blonde, tu me rends à chaque fois si fière !
    Merci d'être TOI !!!
    Dan.

    RépondreSupprimer
  3. Wow, j'en ai les larmes aux yeux de lire cette déclaration d'amour à ta terre Ysa. Je sais que tu seras dans les pensées de Monette*, son coeur est grand.
    La connaissant, je pense qu'elle ne manquera pas de se faire photographier avec les militaires, je l'ai vu à l'oeuvre avec des CRS, elle sait y faire !

    RépondreSupprimer
  4. Quel beau texte plein d'images, de chaleur, de pierres chaudes.

    RépondreSupprimer
  5. très beau texte d'accueil.... Belle journée.

    RépondreSupprimer
  6. Comme cette lettre est belle et empreinte de tendresse, de regrets.
    chacun de tes mots sonne comme une invitation au voyage, aux voyages et aux découvertes qu'offre ton pays.
    Avec ou sans toi, j'ai envie d'y aller de voir le mur d'abord ! Le ciel, le soleil, humer l'air, voir la mer morte ... Ton pays, c'est mon amérique à moi et sûrement grâce à toi et aux amis qui m'en ont parlé et m'ont insufflé cette grande tendresse.
    Je t'embrasse Ysa !

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Ysa ! Un joli récit ! l'arrivée dans ce pays si important pour toutes les religions est un véritable périple comme tu le décris . La beauté des choses l'emporte sur tout !

    Il faut toujours y croire meme si c'est difficile !

    Je t'offre une chanson caustique issue de mon répertoire :

    http://www.wat.tv/video/jerry-ox-mon-general-3v6y3_2hh8l_.html

    RépondreSupprimer
  8. Alors comme ça on écrit "bon voyage Monette" en étranger !
    Tu croyais nous tromper mais non !
    De nos jours, tout le monde lit, écrit et cause le juif...
    (une fois, dans le bus, entre Bastille et Hôtel de Ville, un couple d'Israëliens avait bien du mal à se faire comprendre, même-tout, comme d'habitude, je leur demande ce qu'ils cherchent, assez surpris, l'homme me demande "eifo lamadta ivrit ?", comme je suis assez taquin je lui dis "po ! be Paris kulam medaberim ivrit !", il est devenu tout vert...)

    RépondreSupprimer
  9. Voilà Monette joliment équipée, renseignée, et avertie !!

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Ysa, que j'aimerai faire le voyage dont tu parles, j'en rêve, mais je ne sais pas si un jour celui ci se réalisera, la terre de nos ancêtres, et déposer un petit bout de papier dans le mur des lamentations...bise Ysa, passe un bon week end...

    RépondreSupprimer
  11. Je sais que j'ai la larme facile en ce moment mais je viens de verser une petite larme, je suis comme toi, le Saint Sépulcre est redevenu la propriété des marchands du temple...

    RépondreSupprimer
  12. C'est vrai que comme heure-bleue j'ai la larme facile et c'est toujours avec beaucoup d'émotions que je te lis ces derniers temps !
    Hier je te relisais sur mon reader, et juste avant j'avais lu quelques pages et je voulais mettre le petit texte ici, mais bon, c'est trop long pour blogger !
    Je t'enverrais un mail lundi avec le petit bout de texte qui m'a bien plu !
    Le titre était d'abord une citation de Vicki Baum, Etre juif est un destin...
    Demain, même si te faut compter les jours, tu retourneras chez toi là-bas, c'est ton destin Ysa...
    Je viens de voir aux actualités des manifestations à Tel-aviv, les premières dit-on depuis 40 ans !!!
    Je t'embrasse très fort !!!!

    RépondreSupprimer
  13. MONETTE : Tu pourras me ramener des photos de Jéricho où je ne suis jamais allée parce que pas le droit de rentrer avec mon passeport Israélien, puis tu vas kiffer Ein Gedi, oh la la, tu vas faire un superbe voyage, j'ai hâte de voir tes photos....

    CARELI : Décrire ce pays me vient naturellement, parce que je laisse mon coeur parler.... J'ai hâte que l'on se retrouve sur le pont des souhaits, je sais que ça se fera....

    CATHY : Monette avec les CRS ? et bien bravo, je ne connaissais pas cette facette !!!! nos soldats Israéliens sont bien plus mignons, elle gagnera au change !!

    BRICO GIRL : Oui des images et des pierres chaudes comme celle de ma petite rue là bas à Yaffo !!

    RépondreSupprimer
  14. PATRIARCH : merci

    RAINETTE : Attends que j'y retourne, je te servirais de guide !!

    JERRY LE MAGICIEN : Ce pays est magnifique, différent de ce que l'on montre aux infos, mais il faut aller là bas pour le constater.

    LE GOUT : Bein non, je savais bien que je ne te tromperais pas !!! Bon alors comme ça koulam medabrim Ivrit !!! ah ah elle est bien bonne celle là...

    MAE : Et une Monette avertie en vaut deux !!

    LE PIERROT : Il me semble que tu as beaucoup voyagé et très loin, ce voyage là n'est qu'à 4 h 30 de vol, et crois moi ça vaut le détour !!

    RépondreSupprimer
  15. HEURE BLEUE : Des souvenirs qui se bousculent dans ta tête, puis le départ de Balagan qui vient de là bas....

    VIRGINIE : Je n'ose pas compter les jours, je préfère ne pas y penser, j'ai peur que ça soit trop long. Pour les manifestations à Tel-Aviv oui il y en a plein et dans d'autres villes aussi, la vie devient chère et les logements hors de prix, les Israéliens ont raison de bouger....

    RépondreSupprimer
  16. "Bon alors comme ça koulam medabrim Ivrit !!! "
    Rak be Paris, ma grande, rak be Paris...

    RépondreSupprimer
  17. Ah comme tu l'aimes cette terre "promise" et comme tu l'as décrit bien à ton amie ! On sent entre les lignes tout le regret de ne pas être du voyage ...

    Gros bisous ma Havera et douce journée.

    RépondreSupprimer
  18. LE GOUT : Bein pas rak be Paris, Be dunkerque aussi, ve gam be Lyon !!!!

    JO : J'aurais tant aimé être là bas pour l'accueillir et lui faire découvrir tout ce que je connais..... une autre fois certainement....

    RépondreSupprimer

Caquetages