jeudi 3 février 2011

Le froid

Le froid, c’est bien la première chose qui m’a surprise lorsque j’ai posé le pied sur le sol français en ce mois de février 2010. Après 8 ans de vie en Israël, j’avais presque oublié ce que c’était mais quand je suis sortie de l’aéroport et que le vent du nord glacial et cinglant m’a fouetté le visage, qu’il s’est engouffré dans mon manteau sans crier gare, toutes les sensations désagréables me sont revenues d’un seul coup, comme si je n’étais jamais partie.

Ce froid j’en ai pourtant rêvé et à maintes reprises lorsque les températures avoisinaient les 40 degrés et que même la clim n’arrivait pas à soulager mon corps brûlant et humide.

Ce froid je le cherchais quand le soleil dardait ses rayons sur la plage et que je fonçais vers la mer pour trouver un peu de fraîcheur, que malheureusement cette eau à 29 degrés n’arrivait pas à me procurer.

Combien de fois ai-je bougonné dans les ruelles de Jaffa, trempée de sueur, ne voulant plus avancer à cause de cette température oppressante qui semblait m’écraser, le marchand de glace m’offrait alors une furtive illusion de fraîcheur et de bien être qui tout de suite s’évaporaient.

J’avoue j’en ai rêvé de ce froid quand les blogamies sortaient gants et bonnets et allaient s’abandonner dans la neige, arborant fièrement leurs photos sur leurs blogs. Lacs gelés, montagnes enneigées, sapins blancs, je traquais le moindre cliché afin de ressentir une sensation de fraîcheur qui ne venait jamais. Je regardais alors le sable et les palmiers, la mer immobile qui s’alanguissait devant ma terrasse et je soupirais.

Il ne me restait qu’à me replier sur des souvenirs d’enfance que je me hâtais de bien vite retrouver, images furtives rangées dans un coin de ma mémoire et dans lesquelles j’étais emmitouflée. Malgré mon camouflage, j’avais les membres engourdis et mon corps grelottait lorsque j’affrontais les premiers frimas de l’hiver en rentrant de l'école.  La récompense ultime venait de ma grand-mère qui m’accueillait les bras ouverts avec un bol  de chocolat chaud et des tartines de beurre salé. Bien calée sur une chaise au siège de paille, la chaleur du poêle réchauffait mes membres ankylosés et peu à peu, je semblais renaître à la vie, c’était une sensation de bonheur et de bien être intenses que je n’ai jamais retrouvés.

Le froid physique n’est rien à côté du froid que l’on ressent dans le plus profond de son cœur, car si l’on peut rapidement remédier au premier, pour le second c'est plus compliqué ;  ni un poêle ou encore moins un énorme bol d’un breuvage chaud ne peuvent y pallier instantanément et il faut du temps pour essayer d'atteindre une température intermédiaire qui ne sera jamais tout à fait celle que l'on voudrait retrouver.  

Ce froid dont je rêvais tant est omniprésent depuis ce mois de février 2010 et il perdurera …. Jusqu’au moment où je retrouverais la chaleur de cet endroit où coule le lait et le miel, la chaleur d’un pays où la lumière est bien plus intense qu’ailleurs, la chaleur du pays dans lequel un jour je repartirai……

Le froid ne sera plus qu’un mauvais souvenir et plus jamais je ne le languirai….

Ce texte est ma participation au « Défi mot du mois de février » d’Angelita. C’est la première fois que j’y participe et ça me fait plaisir parce qu’Angelita je l’apprécie et c’est une super nana.

14 commentaires:

  1. Merci pour ces souvenirs.
    C'est clair que cela ne doit pas être évident quand on vient d'un pays où il fait chaud

    RépondreSupprimer
  2. Mais il y a aussi la chaleur Ysa, celle qui vient du coeur, qui réchauffe et rassérène, celle qui vient des amis, de la famille, d'un sentiment fort!
    Je te souhaite beaucoup de cette chaleur là!!
    bises

    RépondreSupprimer
  3. Attends quelques années ! Tu verras avec les bouffées de chaleur de la ménopause, tu n'auras plus jamais froid, crois moi ! Allez, bises, je sais que c'est dur cette nostalgie. Joëlle

    RépondreSupprimer
  4. Ah, la nostalgie...

    Tu commences à parler comme les français Ysa : Et il fait trop chaud, et trop froid, et gna gna gna...Une vraie de chez nous ! ^^

    Besos ♥

    RépondreSupprimer
  5. un an deja! Tu reviens quand? Moi aussi j'ai un peu froid quand je te sais si loin...

    RépondreSupprimer
  6. Déjà un an, c'est fou comme le temps passe.

    RépondreSupprimer
  7. Oui Nous Français toujours à se plaindre de ce qui nous arrive , il fait froid c'est normal: nous sommes en hiver!!!!!!!^^
    Mais bon on veut toujours le contraire de ce qu'on a. Bon allez, bientôt le printemps, dis-toi qu'à Nice, les arbres à MIMOSA sont en fleurs^^
    Bises du Sud glaciales^^ (Merci Mistral)

    PS: Ici autant un jour il fait 15°C et le lendemain c'est plutôt 5°C, un vrai YOYO

    RépondreSupprimer
  8. c'est parfois dur de faire un retour en arrière, mais c'est aussi salutaire de voir le chemin parcouru.... Bises et belle journée.

    RépondreSupprimer
  9. ben voilà on veut toujours ce qu'on n'a pas! et puis on s'aperçoit qu'au fond ce qu'on avait n'était pas si mal sinon mieux!! la vie se charge de nous donner bien des leçons ..........

    RépondreSupprimer
  10. et oui dans le ch'nord, il fait FROIDDDD... ;)

    RépondreSupprimer
  11. Tu vois, Me Kind, moi j'aime bien avoir froid de temps en temps, cela me permet de ressortir les bonnes écharpes douillettes, les gros pulls moelleux,ect.....
    se boire un bon chocolat chaud réconfortant, se manger une bonne tarfiflette, un bon pot au feu ou un bon cassoulet...... ;-)))))
    de plus,supporte de moins en moins la chaleur, c'est la vieillesse....
    bon, je ne dois pas que je n'apprécie pas les rayons du soleil apaisants et source de bon moral
    dis toi, que un jour tu retrouveras cette chaleur que tu aimes tant.
    bisoux
    Le Lion

    RépondreSupprimer
  12. il est très très beau ton texte !! Après 7 ans aux USA, mon coeur est resté coincé entre deux pays un peu comme toi non ?

    RépondreSupprimer
  13. ANGELITA : Puis je crois qu'on s'habitue jamais vraiment au froid....

    PASCALE : Oui bien sûr, la famille, les enfants c'est le grand bonheur... mais parfois ça n'empêche pas d'avoir quand même froid !!

    JOELLE : ménopause ah ah c'est quoi ct'e bête là !!! t'inquiète, je vais y arriver... j'aurais plus froid alors, chouette !!!

    JACK : Oui c'est vrai, je fais comme les français, jamais contente de rien !!

    MURIEL & BRICO GIRL : Et oui, j'ai l'impression d'être ici depuis une éternité....

    VICTORIA : Les mimosas, j'adore, c'est beau, les couleurs sont vives, ça sent bon....c'est signe de beau temps et de chaleur...

    PATRIARCH : Oui ç'est parfois salutaire puis de toutes façons je n'avais pas vraiment le choix....

    MAE : Bein oui c'est bien connu, on n'est jamais satisfait de ce que l'on a !!!

    CHARLES : Ca caille crois moi !!

    HEURE BLEUE : Peut-être ? tu veux me porter la poisse !!!

    NUAGE DE LAIT : J'aime bien un bon chocolat chaud, mais j'aime pas mettre un pull, je déteste m'habiller....

    BEA : Exactement comme moi, parfois je ne sais plus où j'habite....

    RépondreSupprimer

Caquetages