vendredi 28 janvier 2011

Une belle histoire

Nous sommes en juillet 1996, il fait chaud. Je suis descendue dans la maison de Corrèze pour y passer des vacances et j’ai avec moi la chatte « Linotte » et ses 5 chatons nés 15 jours auparavant. Voyager avec une maman chat flanquée de sa marmaille ce n’est pas banal et ça demande une sacrée organisation….. Nous avons roulé de nuit pour ne pas indisposer les petits.

Nous sommes installés depuis quelques jours et c’est là que je l’aperçois…. Je n’avais pas spécialement prêté attention à elle, pensant qu’elle appartenait aux voisins et qu’elle était attirée par la famille nombreuse qui commençe à s’ébattre dans l’herbe, à devenir très bruyante, à s’éparpiller et à occuper une bonne partie de notre temps il faut bien le dire !!!!

Tapie sous les grands tuyas qui pointent vers le ciel, elle nous guette du coin de l’œil, figée telle une statue, bougeant parfois, reculant de quelques mètres quand elle se sent en danger, puis se rapproche furtivement de la maison quand tout est plus calme, les oreilles toujours en alerte, prête à parer au moindre incident.

Elle m’intrigue car je me demande si elle n’est pas perdue ou même abandonnée.

Une rapide enquête dans le village ne m’apprend rien sur ce chat qui semble avoir atterri ici comme par enchantement. Mes tentatives d’approche étant infructueuses, je vais procéder autrement et amadouer l’animal avec de la nourriture.

Le soir après avoir mis la ménagerie à l’abri, je laisse un bol d’eau et de croquettes sur la terrasse. Le lendemain plus un seul aliment dans le récipient, razzia complète, la minette devait avoir drôlement faim. Je vais répéter l’opération plusieurs soirs afin d’appâter la bête un maximum et mes efforts seront vite récompensés…. Au bout de trois jours, Minette vient sur la terrasse et trois jours plus tard, elle se laisse carrément caresser.

Je découvre ainsi qu’elle se prénomme Minouche, c’est marqué sur un petit papier glissé dans une clochette accrochée à son collier et il y a même un numéro de téléphone. Du coup c’est certain c’est une minette perdue, je suis toute fière d’attraper le combiné du téléphone pour annoncer la nouvelle à sa famille qui doit certainement être très inquiète.

Le hic c’est que le numéro de téléphone n’est plus très visible et qu’à chaque fois que je compose le chiffre, ça ne fonctionne pas. Je ne me prends pas la tête avec ça, c’est le début des vacances, on va prendre notre temps et on retrouvera bien la famille de ce chat.

Minouche prend ses marques, s’entend à merveille avec Linotte et les petits, c’est une chatte qui doit déjà avoir au moins 7 à 8 ans à vue d’œil, elle est très caline et bien sûr nous fait craquer. Au bout de 15 jours c’est comme si elle avait toujours fait partie de la famille, le problème c’est qu’une famille elle en a une et je me dis que peut-être il y a des gens qui doivent la chercher, des enfants qui doivent pleurer après elle alors je décide de m’y mettre sérieusement et de mener l’enquête pour retrouver les parents légitimes de Minouche.

J’appelle la SPA du coin, je regarde un peu partout s’il n’y a pas des annonces. Je compose des numéros de téléphone divers et variés qui pourraient correspondre au numéro indiqué sur le collier mais rien n’y fait…… Je m’avère une très mauvaise enquêtrice et je lâche l’affaire me disant que c’est le destin qui a conduit ce chat ici et qu’en temps voulu on avisera, il n’y a pas 36 solutions, soit Minouche rejoint notre famille chat soit elle sera adoptée par mes parents. Il y a donc une issue favorable pour elle.

En Août je rentre en Normandie où je dois reprendre le travail, j’embarque ma famille chat et je laisse mes enfants et Minouche chez mes parents qui ont finalement décidé qu’elle resterait avec eux. Je la reverrai quand ils passeront chez moi pour ramener mes deux zoziaux, Je ne discute pas, j’ai déjà Linotte et j’ai décidé de garder deux petits.

Mon père a ses habitudes dans le village, il connaît tout le monde et un matin il discute du chat avec le postier. Ils en viennent à parler du numéro de téléphone et le postier lui dit « ramène moi le numéro demain », je vais voir ce que je peux faire.

Le destin de Minouche est en train de basculer, le lendemain matin le postier dit à mon père de passer à la poste et lorsque mon père arrive il lui dit, j’ai trouvé le numéro de téléphone et ça marche, en fait le numéro indiqué sur le papier n’était pas complet, il manquait l’indicatif, la personne se trouve dans la région Eure et Loire, si tu veux je le compose et tu prends la communication dans la cabine.

Mon père d’abord surpris se dirige vers la cabine et là il tombe sur une dame, ne sachant comment l’aborder il lui dit « je vous appelle de la part de Minouche »….. il entend un cri à l’autre bout du fil et la dame se met à pleurer. Il apprend ainsi que cette dame est venue en vacances dans le coin fin juin et qu’un jour Minouche s’est éloignée de la maison qu’elle avait louée et qu’elle ne l’a pas retrouvée. Il découvre aussi que cette dame est revenue deux week-end de suite dans la région pour essayer de retrouver son chat mais en vain, qu’elle a mis des affiches, prévenu les gens du village et même prévenu la SPA, elle a remué ciel et terre, elle ne vit plus depuis ce jour.

Minouche a donc bien une famille, sa maîtresse propose à mon père de prendre la route dès le lendemain pour venir la chercher, nous sommes en milieu de semaine et mes parents repartent le samedi direction la Normandie, du coup mon père propose à la maman de Minouche de la garder encore et de lui rendre la minette le samedi puisque la maison de Minouche se trouve sur leur chemin de retour, il est inutile qu’elle fasse tant de route et puis il ne faut pas qu’elle s’inquiète pour Minouche, tout se passe bien.

Le samedi ils ont rendez-vous à la gare de Chartres en début d’après-midi, la maîtresse de Minouche a leur signalement, la marque et la couleur de la voiture, elle sait aussi qu’ils sont accompagnés de deux enfants dont une petite fille (Marianne) qui aura bien du mal à quitter Minouche.

C’est tout naturellement qu’ils se retrouvent devant cette gare et tout le monde pleure. La maman de Minouche n’en peut plus de retrouver son animal, mes parents sont heureux de voir son bonheur et peut-être un peu tristes aussi de devoir se séparer du chat. La maman de Minouche ne trouve pas ses mots pour remercier mes parents (faut dire que Minouche vient de passer presque deux mois dans la maison de Corrèze et elle ne semble pas en avoir souffert !! ) C’est une journée de bonheur, une journée comme on aimerait en avoir tout le temps.

La dame donne une enveloppe à Marianne, mon père lui dit non non, on ne veut rien, vous savez c’est avec plaisir qu’on a gardé votre bête mais la dame insiste « c’est une photo souvenir de Minouche pour les enfants et comme vous m’avez dit que votre petite fille était attachée à elle, et bien comme ça elle pourra la regarder quand elle lui manquera »

Mes parents reprennent la route avec des étoiles plein les yeux, les retrouvailles de ce chat ils en parleront pendant longtemps avec une certaine émotion.

Je ne reverrai pas Minouche mais je n’ai pas de peine, elle a retrouvé sa maîtresse et c’est avec elle qu’elle sera la plus heureuse même si avec nous elle ne manquait de rien. Marianne retrouve Linotte et les chatons, on lui explique que pour Minouche c’est bien mieux d’être avec sa famille. Elle court chercher l’enveloppe que la maîtresse de Minouche lui a donnée et nous dit, on va accrocher la photo, elle ouvre l’enveloppe, dedans il y a bien une photo de Minouche mais il y a aussi 1 500 Francs avec un petit mot « Merci pour tout » signé Minouche.

lundi 24 janvier 2011

Ghost....

Je t’ai déjà parlé de mes voisins du dessus…. Mais si….. Assurancetourix et Bonemine, cousins lointains des pachydermes….

Depuis ce dernier post tu te doutes bien que même si le Jules n’a pas cessé de les harponner parce qu’ils font du bruit, eux ils n’ont pas cessé d’en faire, ça doit être une seconde nature chez eux et ils ne s’en rendent même pas compte. A leur décharge il faut dire que les appartements sont très mal conçus et que l’isolation phonique est inexistante.

Du coup on a décidé de déménager, pas seulement à cause du bruit mais aussi pour plein d’autres petits choses, le manque de place pour notre bureau et notre stock, le pépé en face qui reluque toujours ce qui se passe chez nous et partout, …. le bruit le week-end sur le boulevard puis il faut bien le dire aussi, le prix du loyer qui est élevé par rapport aux prestations de l’appartement, bref, on s’est fixé de partir l’été prochain pour trouver peut-être une petite maison, affaire à suivre, parce que comme rien ne se passe jamais comme on le veut, on se met ça en post-it dans un coin de notre mémoire et advienne que pourra….

Mais revenons à notre couple infernal qui par ailleurs est quand même bien sympa car malgré des échanges assez vifs…… ils n’ont pas l’air de nous en tenir rigueur et nous de notre côté nous faisons pareil, on se parle quand on se croise dans l’escalier ou à la boîte aux lettres…..

Dimanche dernier ils sont revenus, (ils partent souvent parce qu’ils ont un autre lieu d’habitation et tant mieux pour nous, ça fait du calme) en grandes pompes et comme d’habitude, on sait tout de suite qu’ils sont là. On se demande ce qu’ils peuvent bien faire là haut, ils sont toujours en train de fourgonner partout, ils vont et viennent en permanence, font tomber des objets, semblent bouger des meubles, ouvrent et ferment des tiroirs brusquement… par moment c’est insupportable et on a envie de dire stop, surtout quand il est minuit, qu’on cherche désespérément le sommeil et qu’au dessus ça marche, ça gigote, ça s’agite…..

Jeudi Jules revient de la poste et croise Assurancetourix dans l’escalier, Assurancetourix à le malheur de lui demander si au niveau du bruit c’est plus calme….

- Pas vraiment, lui répond Jules, on voit que vous êtes revenus et en plus on a remarqué qu’il y a du bruit même en pleine nuit parfois……

- Bein faut que je vous raconte quelque chose lui dit Assurancetourix sur le ton de la confidence et il se met à parler tout bas en regardant partout dans l’escalier s’il n’y a pas des oreilles indiscrètes…. Je n’en parle pas parce que les gens me prendraient pour un fou mais ces bruits que vous entendez ce n’est pas nous….

- Bein si c’est vous, on est en dessous et on entend bien, on vous entend marcher, on vous entend même ronfler parfois….

- Peut-être mais il y a des bruits qui ne viennent pas de nous, en fait je ne sais pas bien comment vous l’expliquer mais voilà……

Il prend une grande respiration comme s’il allait annoncer un secret d’état et se lance….

- L’immeuble est hanté….

- Ah bon répond Jules qui essaie de garder l’air sérieux

- Oui l’immeuble est hanté et ça fait longtemps….

- Et qu’est ce qui vous fait dire ça ?

Assurancetourix voyant que Jules semble enclin à écouter et surtout qu’il ne rigole pas de ses affirmations se lance et on ne peut plus l’arrêter….

- Et bien voilà, nous habitons ici depuis très longtemps et nous nous sommes rendus compte nous aussi qu’il y avait du bruit parfois la nuit, ce sont des bruits de pas, des tiroirs que l’on ouvre, des meubles que l’on tire et on ne savait pas d’où ça venait alors on a finit par faire venir des spécialistes , j’en ai même fait venir un d’Angleterre et ils nous ont affirmé qu’il y a des esprits qui hantent l’immeuble…..

- Ah oui répond le Jules, c’est marrant ça parce que ma femme me le dit souvent aussi….

- Ah bon mais qu’est ce qu’elle dit votre femme ?

- Elle dit qu’il doit y avoir des esprits dans l’immeuble, d’ailleurs parfois la nuit elle sent et voit des choses…

- Ah oui ? à ce point là répond Assurancetourix qui commence à avoir des suées et le palpitant qui s’affole….

- Et oui, répond le coquin de Jules, ma femme est très réceptive à ce genre de chose….

Assurancetourix ne semble pas rassuré par ces déclarations. Il monte l’escalier pour rejoindre son appartement et le Jules arrive avec un grand sourire pour m’expliquer ce qu’Assurancetourix vient de lui révéler.

Je reste perplexe entre l’envie d’éclater de rire ou de croire aux révélations de mon voisin.

Une fois couchés jeudi soir, le fou rire est de rigueur, on en peut plus avec le Jules, on parle et reparle de la conversation de l’après-midi, on imagine les esprits et nos rires redoublent d’intensité lorsque l’on entend marcher au dessus. Je dis à Jules qu’on devrait faire une farce à Assurancetourix, prendre un balai et gratter au plafond pour lui faire peur, oui je sais c’est pas gentil mais c’est plus fort que moi….. Bien sûr je ne le fais pas car Jules me dit qu’Assurancetourix semble vraiment persuadé de ce qu’il dit mais qu’en plus ça semble lui fait très peur…..

Je m’endors sans une crainte et sans y penser et….. à 4 h 50 du matin, la chaine Hifi de Rébecca se met toute seule en route alors qu’elle était éteinte……. Rébecca sursaute et se lève d’un bond pour tout de suite l’arrêter….. je ne bouge pas……. Je regarde partout dans la pièce……

Esprit….. es tu là ?

vendredi 21 janvier 2011

Convoi exceptionnel

Avril 1997, nous venons de passer 10 jours de vacances en Israël et nous rentrons en France. Nous attendons notre tour pour enregistrer nos bagages. Il y a du monde en cette fin de soirée à l’aéroport Ben Gourion, les vacances se terminent et beaucoup de gens rentrent chez eux.

Il y a bien une dizaine de personne devant nous, nous songeons à changer de comptoir mais ça ne servirait à rien, les autres affichent complet aussi, il ne nous reste qu’à prendre notre mal en patience et je m’énerve parce que ça me fait perdre du temps pour batifoler après dans les boutiques détaxées.

Elle est à part de la file, immobile et figée comme une statue, je ne fais pas vraiment attention à elle, je la trouve très élégante et je me dis que pour voyager habillée comme ça, c’est pas pratique. Je savoure le peu de temps qu’il me reste à passer ici et comme à chaque fois, repartir est pour moi très difficile.

Elle discute avec des agents de sécurité, je la vois qui s’agite un peu…. Il doit y avoir un problème avec elle ….

Elle balaie les files d’attente de ses grand yeux et…. Tout à coup….. se précipite vers nous à grandes enjambées….

- Vous enregistrez pour Paris n’est ce pas ?

- Oui Madame

- Est-ce que je peux vous demander un service ?

On se regarde surpris avec le Jules, se demandant bien ce que cette charmante dame nous veut

- Voilà, mes deux enfants doivent rejoindre leur papa qui est en France, le problème c’est qu’ils voyagent seuls et qu’ils sont mineurs. La compagnie EL AL accepte de les prendre que s’il y a un adulte pour les accompagner.

Sans ce concerter l’un et l’autre, nous acceptons tout de suite et en chœur de prendre en charge les enfants. La jeune femme semble soulagée mais nous glisse doucement

- Les enfants viennent de Gaza

Nous ne prêtons pas attention à cette dernière phrase, même si nous avons bien capté l’un et l’autre, pour nous peu importe la nationalité, la religion, l’appartenance des enfants à une quelconque communauté, il leur faut un adulte pour pouvoir prendre l’avion et rejoindre leur papa, ça nous suffit comme explication.

S’ensuivent des papiers à remplir parce que bien sûr, on ne confie pas comme ça des enfants à des inconnus et là-dessus les Israéliens sont très pointilleux. Jules se retrouve donc la personne référente, celui à qui on prend le passeport qu’on décortique à la loupe, celui dont le nom se retrouve couché partout sur des papiers et qui signe à tour de bras, celui qui pourrait être responsable en cas de problème.

Finalement je me dis que nous voilà avec une bien grande responsabilité sur les bras, moi qui pensait passer un voyage tranquille, nous sommes investis d’une mission de la plus haute importance….

La dame arrive avec ses deux marmots qui sont bien mignons, le garçon doit avoir 9 ans et la fille peut-être 7, elle nous les présente, ils nous saluent et écoutent les directives de leur maman. J’écoute moi aussi les directives car si le Jules est responsable sur le papier, c’est bien moi qui vais me coltiner la marmaille durant le voyage. Ce qui m’inquiète c’est pour la remise des enfants dès notre arrivée à Paris, qui les récupère, y a-t-il un numéro de téléphone etc……

Ne vous inquiétez pas dit la maman, une personne sera là pour les prendre, je ne sais pas si ça sera le papa des enfants mais de toutes façons les enfants le reconnaîtront.

On est bien avec ça tiens ! la dame n’est même pas fichue de me dire qui va récupérer les enfants à l’aéroport, je trouve ça louche bien évidemment, je ne dis rien mais je commence à stresser un peu.

Dans la salle d’embarquement je suis en réunion avec moi-même…. « Mais pourquoi ça tombe sur nous ? y a des centaines de personnes qui attendent avec nous dans cet aéroport et elle se dirige vers nous…. Comment c’est possible, elle a fait un tirage au sort ? y avait trois noms dans un chapeau, Ysa, Jules, Ysajules et hop c’est tombé sur Ysajules….. pourquoi elle a pas demandé aux gens qui étaient derrière nous, ils avaient des gosses en plus, ça aurait été plus simple, mais non, nous…. C’est toujours sur nous que ça tombe ce genre de chose, à croire qu’on a la tête de l’emploi….. Pffff, !!!

Le voyage se passe sans encombre, les gamins sont plutôt calmes, j’essaie de parler un peu avec eux mais devant leur enthousiasme à me répondre je lâche vite fait l’affaire. Le Jules est tranquillou, peinard, il fait son petit tour dans les allées, cause avec tout le monde et moi je reste rivée à ce putain de siège parce que je ne veux pas lâcher les deux zoziaux d’un poil.

Arrivés à Paris je suis tout à coup prise de panique, et si jamais la douane ne les laissait pas entrer, je me fais mon film catastrophe à moi toute seule et je tremble au passage de la douane mais tout se passe correctement.

- Allez les enfants, on file récupérer les bagages et après on va trouver les personnes qui viennent vous chercher.

Il n’y aura pas besoin de chercher bien loin. A peine arrivés près du tapis qui dessert les bagages un homme s’avance vers nous, il est en costume noir grand et typé, les enfants semblent le reconnaître et courent vers lui.

Il me salue et dit qu’il a déjà récupéré les valises des enfants. Je le regarde interloquée, comment peut-il se trouver là, dans cette zone de sécurité ou ne peuvent se trouver que les voyageurs ou le personnel de l’aéroport et en plus comment peut-il avoir déjà récupéré les bagages des enfants puisque les premières valises se présentent à peine sur le tapis.

Il sent notre méfiance et nous assure de ne pas nous inquiéter. Il travaille avec le papa des enfants et les enfants le connaissent bien. Effectivement je n’aperçois aucun problème entre les enfants et lui, en plus il me parle de la maman des enfants qu’il semble aussi connaître.

Il nous remercie d’avoir accepté de prendre les enfants en charge et nous donne une petite carte « c’est un restaurant sur Paris, vous y êtes les bienvenus, pour vous remercier nous vous offrons un diner gratuit, il vous suffira juste de téléphoner avant pour réserver ».

Je me retrouve avec une carte de visite d’un restau de cuisine libanaise dans un quartier chic de Paris. Je salue les enfants qui partent avec l’homme en noir. Ils ne sortent pas par la sortie normale mais par une porte dérobée qu’un agent de l’aéroport ouvre doucement.

A ce jour, je me demande toujours qui sont ces enfants que j’ai convoyés…..

mardi 18 janvier 2011

Une affaire en or

La scoumoune, la malchance, l’infortune, la mésaventure, la déveine, la poisse, la tuile tu connais…. Un peu, beaucoup, pas du tout…. Alors viens chez moi j’habite chez une copine….. j’en ai en stock depuis pas mal de temps déjà et quand tu crois que ça s’arrête et bien ça repart de plus belle…. Si tu veux je t’en solde un peu, puis c’est de saison…. T’en veux pas ? nan franchement t’es pas solidaire, depuis le temps que tu me connais maintenant tu pourrais faire un petit effort, histoire que je puisse souffler un peu….

Allez je rigole, c’est point grave, y a pas mort d’homme !!!

Alors je t’explique…. Près de chez moi y a un petit bois une boutique informatique, avec dedans un informaticien (normalement). Cette boutique vend du matériel d’occasion et si tu veux du neuf tu peux avoir aussi mais c’est plus cher. L’endroit est sympa si si je t’assure et vu de dehors ça fait plutôt pas mal, sérieux quoi…. Une grande vitrine, une belle enseigne, de la couleur, des ordinateurs partout…. Ça inspire confiance….

Novembre mon ordi rend l’âme, après de bons et loyaux services il en peut plus, faut dire qu’il n’est plus tout jeune et qu’il a déjà été rafistolé pas mal de fois, puis il a fait la route Tel-Aviv Dunkerque et quand on sait qu’il est passé entre les mains de Raoul, toutes les suppositions sont ouvertes….. J’ai presque de la peine à devoir le changer moi qui lui ait sauvé la mise tellement de fois mais je crois que là c’est irrémédiable.

C’est avec regret que je le laisse dans la boutique pour que l’ 1 format ti chien récupère les données de mon disque dur. Si tu veux bien on va l’appeler Gaspard mon informaticien, pourquoi Gaspard j’en sais rien, je trouve qu’il a une tête à s’appeler comme ça !!!

Alors Gaspard me propose une affaire du tonnerre, il a une occas en or, un truc qu’il a récupéré d’une entreprise, il a tout remis à neuf dedans, nouveau disque dur, nouvelle carte mère, je t’en passe et des meilleures, le tout pour 299 €uros…. Evidemment c’est tentant et comme je ne veux pas investir pour l’instant dans du matériel informatique neuf je me laisser harponner. L’affaire est conclue, Gaspard me prépare tout et j’aurais le matériel en fin d’après-midi, il me met le pack office dedans et tiens, il va même me rajouter un disque dur externe (que je vais payer bien sur faut pas croire au père noël non plus) afin que je puisse faire mes sauvegardes parce que j’avoue que de ce côté-là y a un sacré laisser aller (j’ai une gestion commerciale à préserver et là ça rigole pas). Le mieux serait en fait que j’aie un or di pour le boulot et un autre pour mes conneries… ça viendra, ça viendra…..

Je récupère l’engin et Jules réinstalle tout, il me remet les documents que j’ai besoin, m’installe ma gestion commerciale et laisse sur le disque dur externe les trucs dont je ne me sers pas quotidiennement. Au premier essai, je trouve le fonctionnement très lent et pas au top. Je mets ça sur le compte du changement, j’ai un peu perdu mes repères, ça va revenir.

Au bout de 8 jours, pas moyen d’ouvrir l’ordi le matin, il me met un message du style « erreur lors du chargement du système d’exploitation », oh la la, malvent dans les écoutilles, je me dis que c’est pas très catholique tout ça….. alors j’éteins et je rallume deux ou trois fois et puis ça finit par repartir…. Jules appelle Gaspard pour lui expliquer…… réponse de l’intéressé « oui c’est pas normal je vais passer jeter un œil ». Gaspard se pointe la gueule enfarinée vite fait un après midi, bidouille dans tous les sens, j’ai l’impression qu’il ne sait plus où il habite et il finit par dire que ça vient de notre connexion internet…… là je me dis que sur ce coup, Gaspard nous prend pour des cons….

Trois jours plus tard, la machine recommence son numéro, Jules énervé par mon énervement emmène la machine infernale et insiste pour que Gaspard y jette plus qu’un œil…. De mauvaise grâce Gaspard se met au boulot, squatte l’appareil pendant une matinée et tout content de nous le rendre l’après midi il nous dit « j’ai tout nettoyé, j’ai défragmenté, enlevé les cookies, maintenant ça va marcher, le disque était plein » !!! je crois que Gaspard se fout de notre gueule mais grave, je me demande comment mon disque dur peut-être plein, vu qu’il est neuf et que Jules a laissé beaucoup de documents sur le disque dur externe…

L’engin repart….. fébrile… haletant, hésitant, menaçant à chaque instant de me lâcher, ce qui ne tarde pas à arriver, au beau milieu d’un document important que je n’ai pas encore sauvegardé ! L’écran devient tout bleu et me laisse un message : « un problème a été détecté et windows a été arrêté afin de prévenir tout dommage sur votre ordinateur »….et patati et patata, y a là devant moi une trentaine de lignes….. Je sens la moutarde qui me monte au nez…. Je ferme tout et là plus moyen de redémarrer…..

SOS Gaspard….

Gaspard prend tout cela avec philosophie….. oui doit y avoir un problème, oui, il va se pencher sur la question, non c’est pas bien grave, oui peut-être que c’est le disque dur, bon il va opérer une surveillance sur l’appareil et il nous le rendra plus tard…..

Ah non Gaspard, tu vas pas opérer une surveillance, l’appareil tu vas le dépanner là tout de suite, tu te rappelles que tu nous as dit que ta machine était une occas du tonnerre, alors c’est le moment de nous le prouver parce que tu vois là tout de suite on a pas bien le temps d’attendre, on a du boulot et des clients et on peut pas se permettre de perdre du temps et de s’adapter à un putain d’ordinateur qui ne fonctionne pas….on te rappelle que c’est pas un ordinateur pour le fun mais bien un ordi qui sert pour le boulot !!!!

Bon bon vous fâchez pas nous dit Gaspard, c’est samedi, je vais vous faire une réparation de fortune, histoire que vous puissiez tenir et on verra ça la semaine prochaine….

Evidemment la réparation ne tient pas, dès le dimanche matin la machine toussote et s’arrête. Le jules s’énerve, s’agite, s’excite…. Il ouvre le capot et trifouille dans l’antre de la bête…. Après moult efforts, il fait redémarrer le bidule, nous voilà sauvés. Rebelote le lundi (jour de fermeture de l’informaticien), après un bidouillage intempestif dans le cœur de la boiboite, le matériel repart.

Le Mardi matin il ne veut plus rien savoir, j’ai droit à un autre message bien pire encore et j’attends impatiemment l’ ouverture de la boutique. Jules est formel, Gaspard va se carrer son matos là ou on pense et nous donner autre chose, un matériel neuf par exemple…..

Gaspard est contrarié à la vue du Jules, lui qui pensait en avoir terminé avec son occas du tonnerre voilà que l’engin le fait mentir. Pas embarrassé pour un sou le Gaspard, il va s’aventurer plus loin dans son diagnostic dit-il et s’il ne trouve pas et bien il mettra un disque dur neuf !!! (heu mais Gaspard, disque dur neuf, c’était pas déjà ce qui était prévu dans l’appareil quand tu nous l’as vendu ?)

Le jules ne rigole plus du tout, on a déjà perdu assez de temps comme ça, s’il n’arrive pas à dépanner et bien on va prendre un ordinateur neuf et puis c’est tout, Gaspard n’aura qu’à récupérer les dernières données car j’ai malheureusement omis de faire une sauvegarde et la dernière date de 5 jours (oui je sais, je ne suis pas prudente sur ce coup là, vu l’état de la bête, j’aurais du sauvegarder toutes les heures….)

Et la le verdict tombe……. C’est bien ce que je pensais nous dit Gaspard, c’est le disque dur qui a lâché !!! le disque dur ? mais il est neuf ? attend Gaspard, la dernière fois tu nous a bien dit que tout était neuf dans ton ordi d’occas ? « oui oui, mais ce sont des choses qui arrivent, alors ne vous inquiétez pas, maintenant ça va marcher, en plus j’ai mis un disque dur encore plus puissant » D’accord Gaspard, d’accord et tu nous a remis nos dossiers de l’ancien disque dur dedans ?

Et là…… trou noir…. Ou blanc comme tu veux…….

« Et bien vous allez pas me croire » nous assène Gaspard….. « c’est la première fois que je vois ça en trente ans de carrière »…… « votre disque dur il n’y a rien dessus, tout a disparu, c’est comme si il était neuf, comme s’il avait été formaté…. J’ai eu beau chercher, c’est inexpliquable, j’en ai discuté avec des confrères, ils en revenaient pas »……

Bein moi je te dis je trouve ça trop drôle, j'y connais que dalle en informatique, je ne suis pas apte à juger mais je trouve ça trop bizarre... Je ne ferais pas de conclusions hâtives, je me demande juste si Gaspard s’est pas un peu emberlificoté dans mon système informatique, s'il aurait pas des fois fait une mauvaise manip et paumé mes infos et qu’il essaie de s’en tirer par une pirouette, je finis par me demander si Gaspard n’est pas un peu « Bricoleu » sur les bords….. ou alors je me dis que son occas du tonnerre est plutôt une occas de merde, que le disque dur n’était pas neuf et que Gaspard nous a bien joué du pipo !!!

Je me demande plus si j’ai la poisse parce que là je te confirme, elle squatte chez moi et doit s’y sentir comme un poisson dans l’eau !!!!

Ah au fait, quand t’auras 5 mn si tu peux me redonner ton adresse mail ça serait bien parce que j’ai tout paumé….

samedi 8 janvier 2011

Résolution

Tentative furtive de revenir sur ce blog, de reprendre un fil d’écriture régulier, me dire que je pourrai au moins poster une fois par semaine ça serait vraiment bien. Mon dernier message date de l’année dernière, depuis, je n’ai pas mis le nez ni ici ni sur vos blogs.

Je devrais commencer par vous souhaiter une bonne année, une bonne santé, bref les trucs qu’on dit toujours…. Pour certaines d’entre vous je l’ai fait sur FB, c’est plus facile, plus rapide.

Non non je ne suis pas en manque d’inspiration, j’aurai plein de trucs à raconter, des idées j’en ai, ce qui me manque c’est le temps et c’est surtout l’organisation, je suis désorganisée à un point qu’on ne peut même pas imaginer et ça me bouffe, ça me stresse et ça me gène dans la vie de tous les jours.

Je suis désorganisée parce que concentrée sur le boulot et parce qu’il faut suivre le rythme endiablée de ma moitié, j’avoue que ça commence à me peser. Il fonce toujours et encore, au petit déjeuner il pense déjà aux tâches à accomplir et la journée ne fait que commencer…. quand on se couche le soir il est déjà en train d’envisager le lendemain et je suis en train de réaliser qu’il n’y a jamais de réelle coupure entre le travail et la vie toute simple d’une famille et ça m’étouffe.

Je suis comme lui, j’ai envie que ça marche et ça commence à bien fonctionner mais je pense qu’il y a des limites à respecter, on a terminé l’année sur les chapeaux de roue et j’ai l’impression qu’on la recommence de la même façon alors je dis STOP.

Pour 2011, je me fixe l’objectif de m’organiser, concilier boulot et vie de famille sans tout mélanger, essayer de me prendre un peu de temps pour moi, lire les livres qui sont en attente sur la table du salon, reprendre le sport que j’avais commencé et que j’ai laissé tomber, et plein d’autres choses encore que je ne fais plus. Ca semble quand même pas compliqué tout ça, puis je ne demande pas la lune !!!!

Bonne année les z’ami(es), plein de bonheur pour vous, surtout une bonne santé parce que c’est le plus important, que vos vœux les plus chers se réalisent….

Comme le dit mon amie Monette, 2011 sera une superbe année, ce sera l’année ZEN….. Autant vous le dire tout de suite pour moi c’est loin d’être gagné…..

Quoi ? Ah non !!!!

Bougez pas je reviens, le Jules vient de me rappeler qu’il y a les commandes à passer…. Juste le temps que j’aille le bâillonner et je suis à vous !!! …..