vendredi 30 avril 2010

Bateau fantôme

Il y a des gens qui traversent la vie, lentement, doucement, paisiblement.... le chemin est dégagé, lumineux, pas un caillou sur lequel ils peuvent buter, pas un virage qui pourrait les ralentir, pas de tunnel sans fin... pas de.... bon d'accord j'arrête tout de suite.....

Il y a des gens qui traversent la vie un peu moins paisiblement, y a toujours des trucs pas croyables qui traînent sur leur route, des cailloux, que dis-je, des rochers qui entravent le chemin, des virages sinueux où il faut s'y prendre à deux fois, des tunnels noirs sans fin.... des..... bon là j'extrapole un peu de trop, je vois tout en noir, j'abuse, j'exagère.... mais quand même, ça ressemble un peu à ma route non ?

Et pourquoi je vous parle de ça...et bien pour vous parler d'un bateau qui vogue sur l'eau avec dedans mon déménagement.... un bateau fantôme semble t'il, un bateau qui ne quitte jamais le port, un bateau qui fait le tour du monde sans jamais faire escale au Havre, lieu ou il doit décharger mes affaires.

C'est une histoire de fous, personne ne le croirait et pourtant, promis, je ne vous raconte pas de bobards !!! Vous étiez aux premières loges lors de la préparation de mes affaires.... souvenez vous.... c'était ICI, déjà à l'époque ça merdait, le déménageur est venu tout récupérer avec presque une semaine de retard.... ça aurait du m'alerter ça tiens mais voilà, je fais toujours confiance aux gens, "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil" je suis vraiment stupide !!!

Nous sommes donc le 30 avril, je n'ai toujours pas reçu mes affaires qui devaient arriver le 15 mars et depuis j'en ai eu des sons de cloche différents !!! Alors, pour que vous compreniez bien la situation je résume.....

Il sont venus chercher mon déménagement le 9 février.... celui ci devait partir par bateau le 11 février.... jusque là vous me suivez hein ? bein oui c'est facile..... sauf que finalement il est pas parti le 11 comme prévu. Le déménageur a dit "Ca part le 19 !!! bon pas d'affolement, ça fait une semaine plus tard !!!

On s'est installés dans l'appartement..... un peu vide mais on a réussi à grapiller des trucs à droite et à gauche et grâce à fiston on a pu se débrouiller...... puis on a attendu..... puis RIEN !!! vers le 20 mars on s'est dit que le raffiot devait certainement être arrivé et on a contacté le déménageur..... première réponse évasive de celui-ci, "je n'ai pas de nouvelles, je te rappelle et te tiens au courant"..... bein tiens ça sentait l'arnaque à plein nez ce coup là !!! Bien sur pépère il rappelle pas !!! donc on rappelle mais curieusement ça ne répond pas..... du coup, en vieux renards que nous sommes, nous prenons un autre téléphone, et là oh miracle, le déménageur que nous nommerons Raoul (pour ne pas donner son vrai prénom) répond...... et là il nous sort le grand jeu....."Le bateau a été bloqué à Port Said en Egypte pendant 15 jours et là il revient en Israel et il repartira après".....

Je crois que Raoul ment comme un arracheur de dent, il nous prend vraiment pour des imbéciles..... qu'est ce que ce P..... de bateau va foutre à Port Said ? je ne savais pas qu'il passait par là, je trouve ça bizarre. Jules en fin limier mène l'enquête, téléphone partout, essaie de glaner des infos...... on en déduit que c'est faux et du coup commence notre traque infernale. Raoul est aux abonnés absents, il doit voir notre numéro s'afficher et il ne répond jamais. Qu'à cela ne tienne, Jules utilise mon portable et Raoul mord à l'appat !!!

Et là on apprend avec joie que le bateau est parti, OUI OUI, vous avez bien lu, le bateau est parti juste après Pessah, c'est à dire le 5 avril, on se dit chouette. Jules reprend ses investigations, port d'Ashdod, il vérifie les départs de bateau, effectivement il y a bien un bateau parti le 5 avril, super, il sera au Havre le 28 !!!! oh quelle joie, on va enfin avoir nos affaires.

Vers le 20 avril on rappelle Raoul pour savoir s'il a du nouveau. Au bout de 40 appels on finit par l'avoir..... Raoul il ne sait rien, il ne sait même pas le nom du bateau et reste évasif sur la date de départ. "Mais enfin Raoul, tu nous as dit que le bateau était parti après Pessah, on a vu qu'un bateau était parti le 5 et qu'il arrivait le 28 au Havre, c'est bien celui là non ? "...bein Raoul il sait pas, il sait plus, en fait il a jamais su !!!

Jules prend un coup de sang et appelle le Havre, il appelle même la compagnie maritime dans lequel est sensé être notre container. Là il tombe sur un gars super gentil qui est prêt à l'aider, à lui filer des infos. Jules lui raconte tout ce que nous a dit Raoul et là le gars est drôlement embêté......"Je crois que votre déménageur vous mène en bateau" !!! ah ah très drôle, on avait compris !!

Raoul arrive en France pour 10 jours, on se dit c'est bon signe, il vient pour le déchargement du bateau pour le dédouanage et compagnie..... on arrive à le joindre sur son portable français. Egal à lui même il perdure dans ses mensonges..... en fait le bateau qui est parti le 5 va avoir du retard et Raoul est désolé pour nous, pire, il nous dit qu'il souffre de cette situation, il ne fera plus les déménagements dans ce sens là, ça pose trop de problèmes. Jules rappelle la compagnie maritime qui lui dit que tous les bateaux partent en temps et en heure. Encore un gros bobard de Raoul, mais jusqu'où ira t'il ?

On arrive à joindre la copine de Raoul  (appelons la Zézette) qui nous dit qu'elle a l'affaire en mains, elle va nous rappeler, sauf qu'elle rappelle jamais. Jules lui dit qu'on a absolument besoin d'un numéro, un truc du style "boarding bill"... un numéro d'embarquement en fait.... c'est ce que la compagnie nous demande pour pouvoir faire les vérifications.Sur ce coup là Zézette on lui parle en chinois, elle ne sait pas, mais elle va se renseigner et nous rappeler.

Bein depuis, silence radio... Raoul a du repartir en Israël car sur son portable il laisse ses coordonnées en Israel et quand on appelle en Israël il ne répond pas.

Hier, par je ne sais quel miracle, Jules arrive à capter Zézette qui lui lance fièrement un nom de bateau, mais de numéro d'embarquement point !!! elle sait pas, elle doit rappeler le port. Avec notre nom de bateau, on part vérifier et là on s'apercoit qu'il est parti d'Israël le 28 avril !!! arrivée escomptée au port du Havre le 11 mai.... On ne sait plus quoi penser.... on se demande ou est notre déménagement et si il va arriver un jour..... un déménageur qui ne sait pas ou est son chargement, qui ne connait pas les bateaux, qui n'a pas les numéros d'embarquement c'est du jamais vu !!! Je crois bien que Raoul se fout de notre gueule et je me demande jusqu'à quand il va pouvoir le faire !!!

Deux solutions, ou alors notre déménagement est bien parti avec le bateau du 28 (avec plus de deux mois de retard, pourquoi on se le demande ?) ou alors Raoul va le faire partir maintenant avec le prochain bateau.
En fait on pense que Raoul a loué un gros container et qu'il a groupé les familles dedans, du coup il attend que ça soit plein pour faire partir. Ou alors on a de la marchandise de volée ou notre déménagement de perdu ou...... je n'en sais rien, tout est possible, surtout qu'on a depuis eu des contacts avec des personnes qui ont eu affaire avec Raoul et ça s'est mal passé !!!

Depuis hier Raoul est définitivement aux abonnés absents. On compte sur les copains d'Israël pour essayer de le toper.... la marge de manoeuvre est faible, c'est quelque chose qu'on ne peut pas maîtriser et ça rend fou.... Jules a déjà appelé trois fois depuis ce matin..... Raoul doit bien voir que c'est nous donc il fait le mort..... pas franc du collier pépère !!!!

Si quelqu'un a une idée pour faire avancer le shmilblick je suis preneuse !!!

lundi 26 avril 2010

Expérience capillaire

Quand on est brune c'est chouette non ? on peut se faire tout un tas de trucs dans les cheveux, des mèches blondes, des reflets cuivrés, des reflets auburn, des mèches plus claires.... mais quand on est blonde on fait quoi ? A part des mèches cendrées ou chocolatées, mèches plus claires, plus foncées....je ne vois pas vraiment !!!

Pourquoi je vous parle de ça ? bein parce que je suis blonde pardi et que j'aimerai bien un peu de fantaisie.... Ca m'a pris tout à coup, de toutes façons avec moi c'est toujours comme ça, la demi heure d'avant je n'y pensais même pas et tout à coup, hop, ça me prend comme une envie de .... manger du chocolat !!!

En Israël c'était simple, un petit coup de fil au cousin "Avner" et tchic tchac, une heure plus tard j'étais dans son salon de Dizengoff. Ici c'est plus compliqué, y a pas de cousin "Avner" mais des cousins "Dessange", "Provost" "Saint Algue" et compagnie..... j'suis timide, j'les connais pas ces gens là !!!

SYSTEME D, je suis simplement allée au supermarché et là j'ai trouvé ce qu'il me fallait. J'ai longtemps fouillé dans les différentes couleurs proposées et j'ai jeté mon dévolu sur "blond praliné" !!! faut dire que c'est chouette blond praliné, d'ailleurs rien que le mot "praliné" ça me fait saliver.... puis ça change, j'en ai marre d'être blonde, je veux autre chose !!!!

Non, y a pas à dire, la couleur sur la boîte elle était superbe, ..... mais que sur la boite !!!!

Parce que tout a très vite basculé !!! Oh j'ai bien vu à l'application que ça faisait un peu jaune, mais c'était pas grave, il était écrit qu'il ne fallait pas s'en soucier, il fallait attendre le résultat une fois les cheveux rincés et même secs !!!

Même pas peur !!!  puis, quand j'ai vu la tournure que ça prenait je me suis un petit peu inquiétée.... puis quand j'ai rincé c'était encore pire !!! et le Jules qui me disait "mais non t'inquiète pas, quand ça va sécher ça sera pas comme ça" !!! bein non je confirme, une fois sec c'était encore pire.

J'avais été croisée avec un kangourou roux, j'étais la mère naturelle de Fifi Brindacier, dans une autre vie j'avais été Rox ou Roucky ou encore Poil de carotte, c'est comme vous voulez !!!

Conclusion, même si un kangourou c'est plutôt trop mignon, même si Fifi Brindacier a beaucoup de charme, même si Rox et Roucky sont adorables et Poil de Carotte n'en parlons pas.... et bien ça m'allait comme un gant de boxe à un lapin CA NE M'ALLAIT PAS DU TOUT ARGHHHHH !!!!

Pas de panique pas de panique, il n'y a pas de problème il n'y a que des solutions, j'ai sorti le plan B, Marianne (qui était venue passer quelques jours de vacances) est partie vite fait chez Mono.... et m'a ramené un blond foncé !!! Pas le choix, Fallait bien ça pour tout couvrir correctement, faire un blond clair ça aurait certainement viré au "Pipi de vache" et ce n'était plus le moment pour les expériences et autres fantaisies. 

Et me voilà donc blond foncé avec des reflets,  un peu cuivrés parfois, quand ils sont au soleil..... (remarquez tranquille, dans le nord le soleil est rare)...... bein c'est pas vilain tout compte fait mais...... c'est pas vraiment ce que je voulais puis faut juste que je m'habitue parce que du coup je les trouve un peu, beaucoup fonçés !!!

Bien fait pour moi, j'avais qu'à garder ma couleur naturelle !!!

mardi 20 avril 2010

Lettre à toi

Ce soir là j'avais quitté le travail un peu plus tôt et j'étais excitée à l'idée de faire ta connaissance. Nous avions rendez-vous au fin fond de la campagne, dans un village à quelques lieues de Neufchâtel en Bray et il y avait à peu près une heure de route pour y arriver.

Ta soeur avait déjà été réservée, il restait tes deux frères et toi et je me souviens de ces petites boules de poils qui bougaient dans tous les sens et de ta maman aussi qui me regardait et se demandait si j'allais être à la hauteur.

Je ne t'ai pas choisi. J'avais jeté mon dévolu sur ton frère, beaucoup plus petit et plus rond aussi, j'aimais ses pattes de gros pataud et sa bouille de nounours, mais tu en as décidé autrement et c'est toi qui m'a choisie. Sans crier gare et avant même que je n'attrape ton frère, tu t'es jeté dans mes bras et m'a regardé semblant me dire "adopte moi" alors j'ai cédé, me disant que c'était le destin et que c'était toi et pas un autre.

Sur la route du retour, je t'ai enroulé dans mon manteau, tu étais si petit et j'avais peur que tu attrapes froid, il faisait frais en  ce soir de novembre. Tu as fait la connaissance des deux chats de la maison et l'environnement t'a tout de suite plu.

La première nuit tu as tellement pleuré que j'ai fini par céder et tu as terminé avec nous dans le lit, bien sûr il en fût de même les nuits suivantes. Tu n'as pas été difficile à éduquer, tu as été propre très vite et nous étions très fier de toi malgré ton caractère qui commençait à se manifester.

Je me souviens de nos longues balades le long de la Seine, tu gambadais devant nous et tu faisais l'admiration de tous. Tu as commencé aussi à croquer toutes les poupées Barbie de Marianne, chaque midi nous les retrouvions éparpillées un peu partout dans la maison....

Tu nous as toujours suivis, tu étais de toutes les parties, de tous les voyages et on peut dire que tu était un toutou adorable, l'essentiel pour toi était d'être avec nous, peu importe où l'on allait, peu importe ce que l'on faisait, nous étions ensemble et c'est de qui comptait.

A 7 ans,  tu t'es fait attaquer par un dogue du Tibet. Tu te promenais  avec ton maître et Rébecca, l'énorme molosse a fonçé sur toi sans que l'on sache pourquoi et dans sa gueule tu n'étais plus qu'une poupée de chiffon. Ton maître a été obligé de savater le chien qui visiblement ne sentait rien, il a fini par te lâcher et te jeter au sol mais dans quel état !!! Jules t'a tout de suite emmené chez le vétérinaire le plus proche et nous avons vécu notre premier stress car Il ne savait pas si il allait te sauver, ta patte arrière droite était complètement broyée et tu avais subi plusieurs chocs. Nous lui avons demandé de tout tenter. Pendant 15 jours nous étions dans l'incertitude, nous t'avons soigné, je t'ai veillé la nuit, je te donnais de l'eau à la seringue pour ne pas que tu te déshydrates, je t'emmenais tous les jours chez le vétérinaire pour qu'il te fasse une piqure d'antibiotiques et un beau matin tu as commencé à aller mieux. Le vétérinaire nous a dit que sans doute tu garderais des séquelles, tu ne pourrais plus courir, tu boîterais..... c'était mal te connaître, tu t'es remis à marcher et même à courir.

Tu nous as rendu heureux, tu as été un brave chien, toujours fidèle, toujours là dans nos joies comme dans nos peines. Quand j'étais mal tu venais près de moi. Quand Rébecca était bébé, tu surveillais son berceau et venait me prévenir quand elle se réveillait. Bon d'accord, tu n'aimais pas la factrice et dès que tu pouvais, tu la mordillais, remarque elle était vraiment moche et en plus elle avait peur de toi alors tu en rajoutais !!! Tu n'a pas apprécié le plombier non plus, quand il avait des travaux à faire il demandait d'abord si tu étais là et voulait qu'on t'enferme, mais bon, ça c'était quand tu étais jeune, tu es devenu bien plus sociable en vieillissant !!!

Que de souvenirs mon pauvre toutou, que de souvenirs,


Tout a été trop brutal, trop rapide et pourtant, quand le vétérinaire m'a annoncé que tu avais un diabète très élevé et des problèmes au foie et au pancréas, je n'ai pas pensé que tu pouvais partir. Je me suis dit qu'on allait te soigner et que ça allait passer comme d'habitude car tu es un battant.

Là encore, le destin en a décidé autrement.

Tu t'es battu comme un chef mais tu n'as plus 20 ans..... et j'ai compris que tu livrais là ta dernière bataille et que tu en sortirais vaincu.

Ta souffrance m'a bouleversée, la dernière nuit a été terrible, je t'ai chouchouté, je t'ai cajolé et je t'ai dit combien je t'aimais et combien tu comptais pour moi. Tu t'es accroché, tu ne voulais pas nous quitter mais la maladie avait gagné du terrain et la vie semblait déjà te quitter....  

La décision n'a pas été simple à prende mais je me devais de le faire, pour toi, parce que je t'aime.....  tout est allé très vite, j'ai vu ton souffle s'arrêter et la vie te quitter. Je me suis jetée sur toi et mes nerfs ont lâché, j'avais pourtant plutôt bien maîtrisé mais il faut croire que je n'étais pas assez forte pour endurer. Par pudeur le vétérinaire s'est retiré et nous a laissés dans un dernier tête à tête. Ton maître était derrrière moi et quand je me suis retournée j'ai vu que lui aussi pleurait. Je crois que c'est la première fois que je le voyais pleurer....

Je t'ai porté moi-même en terre. Tonton N avait creusé un joli trou juste à ta taille, je t'y ai déposé avec précaution te donnant un dernier baiser..... J'aurai voulu te garder plus longtemps près de moi,  j'ai vu ton petit corps amaigri disparaître sous les pelletées de terre...... tu reposes désormais près des autres chiens de la famille, tu ne souffres plus et tu me manques déjà.....

Tu as été le chien d'une vie, un chien exceptionnel que je n'oublierai jamais

Tu m'as apporté tant de bonheur

Aujourd'hui j'ai tant de chagrin

Jamais je ne pourrai te remplacer....


samedi 17 avril 2010

Sursis


La semaine dernière il nous suivait en promenade le long de la mer, il pleurait pour avoir des friandises le matin quand je déjeunais, il aboyait au moindre bruit et j'étais obligée de mettre les croquettes du chat en hauteur car dès qu'il pouvait, il les sifflait une à une !!

Puis tout à coup, sans que l'on comprenne pourquoi, sa santé s'est dégradée, il a commencé à boire énormément et du coup à faire pipi à l'intérieur de la maison. J'ai pensé qu'il commençait à être incontinent (il a quand même 14 ans) et on s'est astreint à une discipline d'enfer concernant les sorties, Toutes les heures et demi, Jules l'emmenait dehors. Le fait de boire comme ça en permanence m'a intriguée, on a supposé que c'était le chauffage qui lui donnait soif et qu'il n'était pas habitué (en Israël on avait pas de chauffage)...On a décidé finalement d'en avoir le coeur net et de l'emmener chez le vétérinaire et là, on est tombés de haut. Il souffre d'un diabète sévère, 3.66 grammes, son pancréas et son foie sont gravement atteints, le vétérinaire nous a fait comprendre que ce n'était pas la peine de faire des examens complémentaires style échographie etc... car son diagnostic était posé et ça ne servirait à rien, (il pense à un cancer qui est en train de se généraliser)  sauf à des frais supplémentaires qui n'avaient pas lieu d'être. Il nous a proposé un traitement à l'insuline et on a rendez-vous lundi matin pour qu'il nous explique le fonctionnement et surtout me montre comment je vais devoir procéder pour les piqures.

Ca m'a contrariée mais je suis restée zen, me disant que beaucoup d'humains étaient sous insuline et vivaient normalement. Faire une piqure tous les matins à mon toutou ne me gène pas, ça ne m'effraie pas non plus, bref, je vais gérer.

Je crois que le destin en a décidé autrement. Depuis deux jours, Moïse ne s'alimente plus, il se terre dans son panier, il dort, ne répond plus à nos appels. Ce matin, paniquée par son état, nous l'avons ramené chez le vétérinaire qui nous a fait comprendre qu'il n'y avait pas beaucoup d'options. Impossible de commencer l'insuline dans son état, la solution étant de le mettre sous perfusion pour essayer de le faire repartir car il est en hypo glycémie et si je ne l'avais pas ramené ce matin il aurait très vite sombré dans le coma.

Il a passé la journée à la clinique et nous l'avons récupéré en fin d'après-midi, je l'ai trouvé un peu mieux, certainement parce que j'ai très envie qu'il aille mieux mais ce soir j'ai l'impression que nous sommes dans l'impasse. Il faut que j'arrive à l'alimenter et il ne veut rien avaler. Il veut qu'on lui foute la paix et je commence à me demander s'il ne souffre pas car il se réfugie dans son panier et il veut du calme.

Je suis bouleversée de le voir ainsi, le vétérinaire a bien spécifié que s'il ne s'alimentait pas, l'insuline ne servira à rien. J'ai bien peur lundi matin de devoir prendre une terrible décision qui m'apportera un énorme chagrin mais qui certainement délivrera Moïse car je le sens très fatigué et il est hors de question que je le laisse souffrir, par égoïsme, simplement parce que je veux le garder avec moi.

Je n'arrive pas à réaliser que peut-être mon toutou partira après avoir passé 14 années avec nous et nous avoir suivis partout et je continue de me dire que le sort s'acharne contre nous. Si nous décidons de l'euthanasier, il faudra l'accompagner jusqu'à la fin, je crois qu'on lui doit bien ça... pour l'instant Jules ne veut pas rester près de lui, mais je crois que le moment venu il le fera car il ne me laissera pas affronter cela toute seule.

Il va me falloir un énorme courage et je ne sais pas si je vais pouvoir assumer. J'espère encore un miracle mais est ce possible ?  Alors je profite de chaque moment, j'ai pris des photos, je lui parle pour le rassurer, je lui fais plein de calins..... et je culpabilise.... de temps en temps je lui filais des gâteaux car il adorait ça, la semaine dernière je lui ai donné un morceau de sucre, c'est pas bien de donner du sucre, mais il adore ça...... a quoi bon maintenant..... on ne pourra plus rien changer....

Il a tout traversé, ses problèmes cardiaques, la terrible opération qu'il a subie quand il s'était fait attaquer par un dogue du Tibet (le vétérinaire n'était pas certain de pouvoir le sauver et je l'ai surveillé la nuit, lui donnant à boire avec une seringue pour ne pas qu'il se déshydrate), mais je crois que cette fois c'est la plus dure bataille qu'il a à livrer et j'ai bien peur que vu son âge et son état, il ne soit pas en mesure de résister....

Lundi je serais fixée....

dimanche 11 avril 2010

Retour à la case départ

J'ai survécu à mon expatriation, j'ai survécu à tout, le changement de climat, le changement de langue, le changement de monnaie, le changement de mentalité...... une fois qu'on a réussi tout ça, on se dit que c'est bon !! en même temps je n'avais pas grand mérite, je suis revenue à la case départ, mon premier "chez moi", l'endroit où je suis née et ou j'ai grandi.....

Vous aurez un aperçu de mes premiers pas sur la lune dans les prochains billets et finalement tout s'est plutôt bien goupillé, sauf mon déménagement que je n'ai toujours pas pour l'instant, alors en attendant c'est camping !!! c'est dans l'air du temps non ? j'ai vu que "Camping 2" sortait sur les écrans, je suis donc dans le coup !!!

Ne m'en veuillez pas si je ne suis pas passée chez vous, je ne peux pas le faire, nous avons un ordinateur pour trois et ce matin j'ai décidé de le squatter un peu pour être plus proche de vous car je dois bien l'avouer vous me manquez.

Mon déménagement a quitté Israël il y a 8 jours seulement (il devait partir le 11 février), un sac de noeuds ce truc là, en même temps ça aurait été trop beau si tout avait fonctionné comme sur des roulettes, avec moi il y a toujours un hic. Dès que je récupère mon ordi je viens vous visiter, je suppose que j'ai du rater un tas de choses et je vais avoir un sacré boulot à tout relire.... imaginez un peu, depuis le 19 février.....

La question que tout le monde se pose et me pose c'est "est ce que je vais bien" ? Je peux vous dire que OUI, j'ai la nostalgie bien sur mais ce n'est pas si terrible que je le pensais et je m'habitue très bien, j'ai un peu de mal avec le climat, le nord c'est pas vraiment la chaleur, alors OUI, je souffre du froid et ça me gène, mais je finirai par m'y habituer.... après tout j'ai quand même vécu 19 ans ici !!!

Le plus c'est la gentillesse des gens, je n'ai jamais autant parlé en me promenant dans la rue et c'est vraiment agréable, ici tout le monde se dit bonjour, on parle de tout et de rien. Mon nouvel appartement est plutôt sympa même si pour l'instant il fait triste mine, (on a commencé à le repeindre car il en a plus que besoin et une fois qu'il sera meublé et décoré ça sera top) il est super bien placé, à deux pas du centre ville et je bats des records de kilomètres parcourus à pied !!!

Le plus c'est aussi de retrouver la famille, mon fiston qui s'est demené comme un fou pour nous ramener le nécessaire de survie (quelques meubles, et luxe ultime une télévision) et qui est déjà venu plusieurs fois. On fait des projets de vacances ensemble à la montagne. Ma grande qui arrive de Lyon la semaine prochaine pour 15 jours de vacances et qui rapatriera ici dès ses partiels terminés et qui partagera nos vacances aussi, les parents qui habitent à 500 m et qu'on voit souvent, ma mère nous prête régulièrement sa voiture, elle lave tout mon linge, ils sont présents et d'une aide précieuse et enfin les amies, j'ai retrouvé mon amie d'enfance "Nuage de lait" et j'ai repris contact avec une copine de lycée que je vais revoir à la fin du mois et que je n'ai pas vu depuis au moins..... 20 ans si ce n'est pas plus !!!

Alors voilà, on s'organise, on recommence quelque chose de nouveau et on entame une portion de vie sur un autre chemin.... pas forcément celui qu'on a choisi mais on va faire le maximum pour qu'il soit agréable et qu'il nous ramène à la maison, là bas où coule le lait et le miel, là bas où il fait toujours beau, là bas où la lumière brille plus qu'ailleurs.....

En attendant je vous invite à vivre avec moi mes péripéties Dunkerquoises !!!!